Développer un grenier sous régional pour l’alimentation

Les principaux acteurs impliqués dans la pratique de la réserve régionale de sécurité alimentaire réunis au sein du réseau de société et office en charge de la gestion des stocks publics réfléchissent depuis lundi sur comment gérer les stocks nationaux de sécurité alimentaire de l’Afrique de l’Ouest.

Pour assurer la sérénité alimentaire dans la sous région et être prêt à tout moment à intervenir en cas de crise alimentaire dans l’espace de la Communauté des Etats économique de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), au Tchad et en Mauritanie, ce réseau a été créé depuis 2010.

La réunion de deux (2) jours a pour but de faire l’état d’avancement de la mise en œuvre de la réserve régionale de sécurité alimentaire et de discuter du contenu d’un mémorandum d’entente et de coopération assignés entre la CEDEAO et les Etats.

« Depuis 2012, les pays, dans un processus de concertation ont même décidé d’adopter un mécanisme dans lequel chaque pays se dispose à réserver 5% de son stock national de sécurité alimentaire pour pouvoir contribuer les cas échéants à la gestion des crises lorsqu’elles surviendront », a mentionné Ayassor Tchambakou, Commissaire en charge de l’agriculture, de l’environnement et des ressources en eau de la CEDEAO.

L’importance de ce réseau est que les pays se sont accordés à faire jouer au niveau régional la solidarité entre tous les pays de telle manière lorsqu’une crise survient dans un pays, que les autres soient en mesure de contribuer à la prise en charge de la situation.

Joseph Ahodo

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 915 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire