Routes: 239 décès au premier semestre 2016

Le 22 juillet dernier, le ministère de la Sécurité et de la Protection civile a publié les statistiques concernant les accidents de la route. Au premier semestre 2016, on dénombre plus 3407 accidents qui ont entraîné 239 décès et 4116 blessés. 

Le chiffre qui traduit une baisse par rapport aux années précédentes reste tout de même alarmant. Car, si la tendance continue, l’année 2016 peut se révéler aussi meurtrière que les années précédentes. En 2014, du 1er janvier au 30 novembre, on a compté 4943 accidents pour 524 morts et 1338 blessés.

Dans un rapport de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) sur la Sécurité routière, le Togo fait partie des pays où le taux de décès par accident de la route pour 100.000 habitants est le plus élevé. Son taux est proche de celui de la Thaïlande et de neuf autres pays africains. Ce taux est de 31,1 décès pour 100.000 habitants. Le Togo est dans la zone rouge depuis plusieurs années, notamment à cause du nombre important du parc moto.

L’état des infrastructures, l’absence de législations sur la limitation de la vitesse supérieure à 50 Km/h dans les agglomérations, sur la conduite en état d’ivresse, sont à l’origine de la plupart des accidents.

Il y a trois ans, le Togo a adopté une législation sur le port du casque et de la ceinture de sécurité obligatoire, mais une forme de laxisme prévaut au niveau du contrôle de ces mesures.

 

Avatar
A propos Komi Dovlovi 871 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire