Session du conseil national de pilotage des politiques publiques

Le Conseil National de Pilotage des Politiques de Développement (CNPPD) a organisé sa session 2015, consacrée à la revue annuelle conjointe de la mise en œuvre en 2014 de la Stratégie de Croissance Accéléré et de Promotion de l’Emploi (SCAPE), le 14 janvier à Lomé. Cette rencontre a regroupé les membres du gouvernement, les partenaires techniques et financiers ainsi que ceux du secteur privé, l’occasion de faire le consensus sur les progrès et entraves liés au processus de mise en œuvre de la SCAPE, d’échanger sur les recommandations issues du bilan 2014 et de proposer des mesures en vue de leur opérationnalisation.

Les résultats enregistrés en 2014 tournent autour du développement des secteurs à fort potentiel de croissance, le renforcement des infrastructures économiques, le développement du capital humain, de la protection sociale et de l’emploi, le renforcement de la gouvernance puis la promotion d’un développement participatif, équilibré et durable.

Par rapport aux résultats obtenus, le président du CNPPD, Selom Klassou, Premier ministre note «avec satisfaction que tous les groupes d’acteurs membres du conseil s’accordent sur les progrès significatifs accomplis vers l’atteinte des résultats d’ensemble et cible fixés par axe pour la période considérée» car les conclusions de l’enquête montrent une réduction sensible de l’incidence de la pauvreté de 3,6 points entre 2011 et 2015.
Selon le Premier Ministre le PIB/habitant s’est amélioré passant de 530 à 580 dollars US. Il relève des goulots d’étranglement qui freinent la réalisation des objectifs et préconise une mobilisation rationnelle des ressources extérieures incluant un accroissement substantiel des enveloppes financières et une facilitation de leur absorption.
Dans leur déclaration commune, les partenaires au développement ont constaté une lenteur dans la mise en œuvre de la réforme de l’administration publique, les mauvaises performances dans le secteur de la santé ainsi que dans d’autres domaines. Ceux-ci suggèrent d’intégrer la matrice des recommandations dans les lettres de mission des ministères concernés afin d’assurer sa mise en œuvre et son suivi de façon plus rapprochée. Ils recommandent au gouvernement de veiller à la consolidation de la stabilité du cadre macroéconomique en accentuant les efforts d’amélioration de la gouvernance économique et financière, en vue d’une gestion saine des ressources publiques.

Avatar
A propos Emilie ORONG 825 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire