Une étude sur le virus ébola suggère l’intensification des mesures sanitaires

Le rapport final de l’étude anthropologique sur la maladie à Virus Ebola au Togo, a été présenté au Premier ministre devant les membres du Comité national de lutte contre la maladie au cours d’une séance de travail tenue le mercredi 12 mai à Lomé.

Cette étude, menée en mars 2015 par le Pr Charles Awesso Atiyihwè de l’université de Lomé, a été commanditée par le gouvernement togolais dans le cadre de la lutte contre ébola dans le pays. Le document a été remis par M. Bernard Seytre, expert et professeur associé à l’université Senghor. Le document comprend des sections relatives à l’état des lieux des connaissances, représentations et pratiques de la maladie chez les populations; l’évaluation des connaissances des populations par les acteurs locaux de la campagne de sensibilisation et auto-évaluation ; la perception des comportements et de l’état des connaissances des populations face à la maladie ainsi que la prévention et l’éducation. Le rapport fait des recommandations basées sur un programme d’information, d’éducation et de communication de la population en vue d’endiguer la pandémie dans la sous-région.
EBOLA
M. Ahoumey-Zounou se félicite ainsi des résultats de l’étude qui montrent, selon lui, que le gouvernement ne doit pas baisser la garde affirmant qu’il faut désormais garder les bonnes attitudes et comportements pour prévenir la maladie et d’autres maladies infectieuses : «cette étude permet d’envisager une réflexion pour l’avenir surtout de maintenir le travail mené sur le terrain pour éviter cette pandémie dans notre pays ».

L’on dit qu’Ebola n’est pas toujours une maladie mortelle car un tiers des malades survivent quand ils sont pris en charge rapidement dans un centre de soin. Il ressort de cette étude ce que le gouvernement a toujours clamé, notamment qu’il n’existe aucun cas de maladie à virus ébola au Togo. Le Togo avait énergiquement réagi à l’annonce des cas de maladie signalés dans la sous-région, en mettant sur pied un dispositif sanitaire de confinement des malades ou suspectés malades. Un comité national de lutte contre cette maladie a été également mis en place.

Avatar
A propos Emilie ORONG 762 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire