Les travaux de la CENI sont suspendus, graves dissensions sur les résultats

Suite à la querelle sur les irrégularités constatées des résultats de la CELI de la Binah, la CENI a suspendu ces travaux. Ils redémarreront à 18 heures.
La querelle porte sur une augmentation inexpliquée du nombre de votants par rapport aux inscrits dans la Binah. Au téléphone, le président de la CELI de la Binah a affirmé que le gonflement du chiffre relève d’une erreur de la part du rapporteur qui n’aurait pas écrit le chiffre exact.
Le président de cette CELI a en outre déclaré avoir lui-même constaté l’erreur de report mais a demandé de le laisser en l’état afin qu’elle soit corrigée par la Cour Constitutionnelle !
Un argument également ténu par le président de la CENI, Taffa Tabiou, qui demande de publier les résultats « erronés » et de laisser le soin à la Cour Constitutionnelle qualifiée à régler le contentieux.
Les représentants du Combat pour l’alternance politique en 2015 (Cap 2015) s’opposent à cette façon de faire. En conférence de presse, Pedro Amuzun de l’ANC rejette en bloc les résultats partiels donnés ce matin et met en cause un « bourrage systématique des urnes »
Le résultat partiel donné par le président de la CENI comporte des erreurs, surtout sur le résultat de la préfecture de la Binah que nous n’avons pas totalement compilé. Nous avons demandé à reprendre aujourd’hui. C’est sur cette procédure-là que nous sommes depuis ce matin. Finalement, la Binah, nous l’avons bloqué parce que nous avons un dépassement de plus 1220 voix et nous ne savons d’où viennent ces 1220 voix. Nous demandons que cela soit corrigé et nous dit que c’est à la Cour constitutionnelle de le faire. Nous disons non. [..] Nous assistons à un bourrage. Par ici c’est 13 voix, 9 voix et par-là c’est 200 voix ; le plus gros, c’est la Binah.
Le général Siaka Sangaré de l’OIF, contrôleur de fait du scrutin veille au grain. Il a demandé une suspension des travaux, le temps de voir plus clair dans la situation.
Les résultats partiels des six CELI contestés donnent Faure Gnassingbé avec 133.375 voix, suivi de Jean-Pierre Fabre, 68.957 voix, Me Tchassona Traoré, 1.761 voix, Aimé Gogué, 1.569 voix et Gerry Taama, 1.657 voix.

Komi Dovlovi

Avatar
A propos Rédaction Le Temps 865 Articles
La Rédaction Le Temps. Une équipe dévouée de journalistes professionnels. Depuis 1999, nous servons à nos lecteurs des informations et analyses de qualités. Notre ligne éditoriale est conforme aux intérêts supérieurs du Togo. Contact: togoletemps@gmail.com/admin@letempstg.com

Laisser un commentaire