Le siège d’Afrika Express Info fermé par la HAAC ?

kokou tozoun PRESIDENT

La Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (HAAC) aurait décidé de fermer le siège du journal en ligne www.afrikaexpress.info pour n’avoir pas entrepris les « formalités » d’établissement « requises » pour son existence légale.

Déjà le 25 septembre dernier, la HAAC avait pris une mesure d’interdiction  du lancement  du site, au Centre Christ Rédempteur dit Brother Home à Lomé, pour les mêmes raisons.

L’institution constitutionnelle de régulation des médias au Togo demande au fondateur d’Afrika Express Info d’effectuer « les formalités requises conformément à la législation en vigueur. »

Dans son communiqué d’interdiction du lancement, la HAAC évoque la nationalité du fondateur d’Afrika Express Info, Max Carmel, un Béninois, sans relever clairement si sa nationalité puisse constituer un handicap pour détenir une publication.

L’article 14 du  code de la presse togolaise dispose :

Toute publication nationale est soumise, aux fins de l’obtention d’un récépissé, à une déclaration faite par écrit, signée du directeur de publication.
Le directeur d’une publication doit :
–         être de nationalité togolaise ;
–         jouir de ses droits civils et politiques.

Cependant si Max Carmel est le fondateur du Group Karrhyna Consult, éditeur de www.afrikaexpress.info, il n’en est pas forcément le directeur de publication.

Max Carmel avait eu déjà maille à partir avec la HAAC pour une précédente parution, La Tribune Africaine, aujourd’hui suspendue par une décision de la Cour suprême du Togo.

Le Togo ne dispose pas encore d’une législation en matière de presse en ligne en dépit d’une floraison de journaux en ligne et de l’existence d’un syndicat, ni d’une haute autorité pour la diffusion et la protection des œuvres sur Internet.  Pour l’instant, tout navigue dans un capharnaüm indescriptible malgré toute l’économie qu’on peut tirer du net. Il urge donc d’établir une loi portant sur le statut d’éditeur de presse qui encadre son fonctionnement, d’autant plus que vu son mode de fonctionnement et la faiblesse des coûts de production, les médias en ligne sont forcément l’avenir de la presse au Togo.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 799 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire