Affaire Targone : Faure Gnassingbé interpellé à le libérer

L’Action pour la protection des droits de l’homme et le développement social (APDHDS), une association dirigée par l’ancien député UFC de l’Avé, Nicodème Habia, exhorte le président de la République Faure Gnassingbé de se saisir rapidement de « l’affaire Targone ». A travers un communiqué, l’ APDHDS invite le président à mettre fin à cette affaire au plus vite, afin que la levée de l’immunité controversée ne fasse « jurisprudence ».

habia niccodème adv

L’association tance particulièrement la justice togolaise, qui paraît instrumentalisée avec ces chefs d’accusation grotesques.

Sinon comment comprendre que les faits reprochés au député Targone se sont déroulés dans la préfecture de Dankpen où il existe certainement une juridiction, mais que c’est le Procureur de la République près le tribunal de Lomé qui aurait saisi le Président de l’Assemblée nationale ? Les juridictions de Dankpen auraient-elles refusé de juger l’affaire Targone, s’interroge l’APDHDS.

Le député PDP de Dankpen est accusé de multiples chefs d’accusation de “troubles à l’ordre public, violences volontaires, homicide volontaire, complicité d’homicide volontaire, destructions volontaires par incendie, complicité de destructions volontaires par incendie, vol qualifié et complicité de vol qualifié

A propos Komi Dovlovi 1071 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*