Immigration : L’eldorado gabonais s’arrête au Nigéria pour onze Togolaises

L’immigration et le trafic d’enfants restent des débats de société et une gangrène pour les nations. Malgré les campagnes, qui pour dénoncer, qui pour sensibiliser, ils sont encore nombreux ces organisateurs de trafic de tous genres qui ont toujours des oreilles rugueuses. La Fondation Alodo, basée à Aného, a accueilli, le 22 mai dernier à la frontière de Sanvee-Condji (Togo-Bénin), onze togolaises rapatriées du Nigeria et remises à la police d’immigration du Togo. L’aventure s’arrête là pour ces adolescentes âgées de 15 à 37 ans qui voulaient sortir de leur pays afin de « gagner leur vie et s’affranchir de la misère et de la pauvreté ». Ces femmes, sorties subrepticement du Togo il ya quelques semaines venaient la plupart de la région des Plateaux et de la ville de Lomé et ses environs. Elles ont déclaré vouloir se rendre au Gabon en passant par le Bénin. Dans la ville d’Oyo, au Nigeria, où elles devraient embarquer clandestinement à bord de chalutiers ou de grosses pirogues pour une odyssée vers le Gabon, elles ont été appréhendées par la police nigériane avec quinze autres béninoises avant d’être renvoyées au pays.
Comme à l’accoutumée la Fondation Alodo, ayant déjà procédé à la prise en charge psychologique et physique, est confrontée à la question du retour de ces victimes et leur réinsertion sociale dans leur milieu respectif. En attendant, les sujets sur les dangers de la traversée en haute mer avec ses aléas ont été abordés avec les filles pour les dissuader d’une quelconque reprise de l’aventure mais les faits sont têtus. Dans de pareilles circonstances les aventuriers jurent ne jamais reprendre mais en 2012 un rescapé ressortissant de la préfecture de Tchaoudjo témoignait de sa mésaventure en direction du Gabon et qui n’a eu la vie sauve que par le sauvetage de la marine nigériane. Il était le seukl rescapé du bateau parmi la centaine qui y avait embarqué.
Le Temps

Avatar
A propos Colombo KPAKPABIA 1040 Articles
Colombo Kpakpabia est Directeur de publication du journal Le Temps. Il capitalise plus de 20 ans d'expérience dans la presse écrite et audiovisuelle. Colombo axe son travail sur la recherche et l'efficacité. Contact Email: colombock@gmail.com

Laisser un commentaire