21,6 millions de dollars pour la promotion du micro-entrepreneuriat rural

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a accordé un prêt et un don au Togo d’une valeur de 21,6 millions dollars US devant servir au financement du Projet national de promotion de l’entreprenariat rural (PNPER). Le coût total du PNPER est estimé à 39,6 millions dollars US. La convention de financement a été signée jeudi dernier à Rome par le ministre de l’économie et des finances Adji Otèth Ayassor.

Selon notre confrère du site gouvernemental, les petites exploitations agricoles et micro entreprises artisanales représentent plus de 70 % des entreprises privées au Togo. Le PNPER est conçu pour impulser l’émergence et la consolidation de 1800  petites et micro entreprises rurales plus professionnelles par un meilleur accès aux services financiers et aux marchés et bénéficiera à 280 000 ruraux, notamment les femmes et les hommes des cinq régions du pays: Maritime, Plateaux, Centrale, Kara et Savanes.

Le projet sera exécuté par le ministère de l’Agriculture et vient ainsi compléter les autres initiatives de développement rural.

Dez, eau de vie à base de sève palmier, produit par la société CMA, une petite unité industrielle basée à Lomé.
Dez, eau de vie à base de sève palmier, produit par la société CMA, une petite unité industrielle basée à Lomé.

Le Togo connaît depuis 5 années successives, une production agricole excédentaire au niveau céréalier, ce qui se traduit par des exportations vers le Niger et le Mali.

Cependant, l’agro-industrie est présentée comme la seule issue de l’agriculture togolaise. Plusieurs unités de transformations existent un peu partout sur le territoire mais  elles fonctionnent de manière artisanale. Un soutien plus actif, dont un accès de ces petites et moyennes entreprises au crédit, ouvrirait la voie à une réelle industrie agricole. On estime à des dizaines de milliers les emplois dans le secteur.

A propos Komi Dovlovi 1071 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*