Football: Le Premier Ahoomey-Zunu désavoue Gabriel Ameyi

Le Premier ministre Arthème Ahoomey-Zunu vient d’infliger un cinglant désaveu au président de la Fédération togolaise de football, Gabriel Ameyi, en rejetant les propositions de ce dernier en ce qui concerne le re-démarrage des championnats nationaux de première et deuxième division de football,tombés en léthargie.

Le Bureau exécutif de la Fédération togolaise de football (FTF), la ministre des sports et loisirs, Angèle Amouzou-Daké, ont rencontré ce matin le Premier ministre Ahoomey-Zunu à la Primature. La rencontre a porté sur les crises qui secouent la FTF, le championnat de football et les comptes de la CAN 2013.

Au cours de cette rencontre, d’importantes décisions ont été prises. Ainsi le championnat de 1ère division (D1) opposera 12 clubs et non 14 comme le souhaitait le président de la FTF, Gabriel Ameyi. Le Premier ministre donne ainsi raison à la ministre Daké qui a rejeté l’offre de 14 clubs, 12 clubs +2 clubs normalement recalés en D2. Quant au championnat de D2, il mettra aux prises 24 clubs.

Le Premier ministre Arthème Seleagondji Ahoomey-Zunu
Le Premier ministre Arthème Seleagondji Ahoomey-Zunu

Pour d’obscures raisons, le président de la FTF a réintégré deux clubs derniers du championnat 2012-2013, au mépris du règlement. Selon certaines rumeurs, il voudrait ainsi satisfaire les patrons de ces  clubs, dans l’optique de la prochaine élection à la FTF- le mandat de M. Ameyi se termine en novembre 2014.

Sur la question concernant la gestion des fonds de la CAN 2013, le Premier ministre attend qu’on lui fasse les comptes. Les personnes coupables de dépenses indues seront punies, a-t-il laissé entendre.

Le premier ministre Arthème Ahoomey-Zunu a également déclaré avoir rencontré des membres de la FIFA, très mécontents et visiblement insatisfaits de la direction de la conduite des affaires du football par l’actuelle équipe dirigeante de la FTF.

Controversé à cause des décisions impopulaires prises ces derniers temps, le président Gabriel Ameyi voit encore sa position s’affaiblir avec le désaveu cinglant du Premier ministre, qui a tenu en pleine réunion et devant caméra des propos peu amènes sur la gestion du foot.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 866 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire