Asky élue meilleure entreprise africaine de l’année 2014

Asky Airlines, la compagnie aérienne fondée par l’ancien  Directeur d’Ecobank, Gervais Koffi Djondo, a été élue mardi soir, à Genève, la meilleure entreprise africaine de l’année. Asky a remporté le trophée de l’entreprise africaine ayant connu l’expansion la plus remarquable ces dernières années, au cours des AFRICA CEO FORUM AWARDS qui ont eu lieu dans la soirée de mardi, à Genève. AFRICA CEO FORUM, le forum proprement dit  a tenu du 17 au 19 mars.

AskyLa compagnie panafricaine de droit togolais Asky Airlines, créée par le Togolais Gervais Kofi Gbondjidè Djondo,  est nominée dans la catégorie African company of the year des AFRICA CEO FORUM AWARDS 2014. Les AFRICA CEO FORUM AWARDS récompensent les entreprises et les investisseurs dont la stratégie montre leur détermination à prendre part à la dynamique de croissance de l’Afrique.  Le trophée de l »African company of the year »  récompense l’entreprise africaine ayant réalisé l’expansion la plus remarquable sur le continent au cours des douze derniers mois, selon le communiqué de l’organisation basée à Génève (Suisse).

A l’instar de la banque panafricaine Ecobank, Asky Airlines est une compagnie à vocation panafricaine, dont le but avoué est de remplacer la défunte Air Afrique. Elle a été fondée en 2007. Son vol inaugural a eu lieu le 14 janvier 2010, entre Lomé et Ouagadougou.

Elle a pour principal partenaire Ethiopian, qui détient près de 25% du capital de la compagnie et assure la maintenance des avions et la formation des pilotes.

Le réseau ASKY couvre près de 30 destinations réparties en Afrique.

Les entreprises concurrentes d’Asky Airlines sont :  Nampak, Africa Re,   OCP, Bidco,    Arab Contractors, Dangote Group, Saham, MeTL,          Sifca, MTN,   Zambeef.

Il est indéniable que Asky mérite ce trophée, l’entreprise est une belle réussite de l’intégration africaine. Kofi Djondo qui l’a créée, a réussi à mettre aux commandes de la compagnie Ethiopian, l’une des plus emblématiques réussites dans le domaine de l’aviation. Mais comment comprendre que ce soit des instances occidentales qui valident à l’étranger, les réussites africaines ?

A propos Komi Dovlovi 1027 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*