Plan cadre des NU pour l’aide au développement : le gouvernement associé pour la première fois

Le gouvernement togolais et les agences du Système des Nations Unies (SNU) ont signé mercredi le 27 novembre à Lomé, le nouveau Plan Cadre des Nations Unies pour l’Aide au Développement (UNDAF) et les plans d’Action des programmes pays (CPAD) des agences du Système des Nations Unies (SNU) au Togo.

Prévus pour la période de 2014 à 2018, l’UNDAF est un document stratégique commun des activités opérationnelles du système des Nations Unies au niveau du Togo. Il définit la réponse collective, cohérente et intégrée des Nations Unies aux priorités et besoins nationaux dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) conformément aux conférences, sommets et conventions internationaux et aux instruments relatifs aux droits de l’Homme. Pour élaborer ces plans, le gouvernement, les agences des Nations Unies au Togo et les partenaires opérationnels ont ensemble identifié les objectifs de développement à atteindre à l’horizon 2018 tout en s’alignant sur les priorités nationales, notamment celles consignées dans la Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi (SCAPE). Trois axes d’intervention ont été identifiés. Il s’agit de l’amélioration de la sécurité alimentaire, de la résilience des communautés aux changements climatiques et de l’accès des jeunes et des femmes à l’emploi ; l’accès plus équitable des populations notamment les plus vulnérables aux services sociaux de base de qualité ainsi que l’amélioration des capacités institutionnelles et des acteurs à l’échelle nationale et locale pour la réduction des inégalités, la modernisation de l’Etat, la consolidation de la paix, la démocratie et la promotion des droits de l’Homme. Pour y parvenir, six domaines de coopération ont été retenus à savoir, la productivité agricole et la sécurité alimentaire et nutritionnelle ; l’environnement, la gestion durable des ressources naturelles et du cadre de vie ; la promotion de l’emploi des jeunes et des femmes ; l’accès aux services sociaux de base de qualité ; la gouvernance politique et institutionnelle ainsi que la gouvernance administrative et locale.

Pour la mise en œuvre de l’UNDAF 2014-2018 les Nations Unies projettent d’investir au Togo 129.861 millions dollars US soit environ 65 milliards de F CFA.

Le ministre de la Planification du Développement et de l’Aménagement du Territoire, Mawussi Sémodji qui a paraphé le document pour le compte du gouvernement, s’est dit satisfait du fait que pour la première fois, l’ensemble des agences du SNU se soient réuni autour de l’UNDAF et des CPAP « afin de matérialiser notre vision commune et de fédérer nos efforts dans la recherche d’une plus grande synergie et cohérence dans nos actions ». Le coordonnateur résident du Système de Nations Unies au Togo, Mme Khardiata Lô N’diaye a pour sa part indiqué que le Système des Nations Unies intervient dans un environnement caractérisé par la raréfaction croissante des ressources. Selon lui, son département entend tirer le meilleur parti en concentrant ses efforts dans les domaines où il y a des avantages qui jouent un rôle significatif dans l’amélioration des conditions de vie des populations. Ainsi, l’UNDAF leur permettra d’éviter des duplications et de créer des synergies entre les différentes interventions soutenues par les agences du SNU, a-t-elle poursuivi.

ATOP/MG/AAA/PS

Avatar
A propos Colombo KPAKPABIA 1061 Articles
Colombo Kpakpabia est Directeur de publication du journal Le Temps. Il capitalise plus de 20 ans d'expérience dans la presse écrite et audiovisuelle. Colombo axe son travail sur la recherche et l'efficacité. Contact Email: colombock@gmail.com

Laisser un commentaire