STSG: 3,5 Milliards de la BOAD pour rendre le gaz plus disponible au Togo

La Société Togolaise de Stockage de Gaz (STSG) vient de bénéficier d’un prêt de la BOAD. Ces fonds devraient permettre à la société distributrice d’augmenter ses capacités et mieux répondre aux besoins de la population. La rupture de gaz est fréquente au Togo. Bien que les autorités aient l’habitude de sensibiliser les populations à abandonner l’utilisation du bois de chauffe et du charbon de bois, la disponibilité du précieux produit a posé problème.

La STSG a obtenu de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) un prêt de 3,5 milliards de francs Cfa, au terme d’un accord signé le 12 septembre 2013 au siège de l’institution dans la capitale togolaise.

L’épreuve de pénurie constante de gaz domestique serait, sous peu, un mauvais souvenir au Togo où se bousculaient, jusque-là, des sociétés gazières. « Désormais le gaz sera disponible en tout temps sur tout le territoire national, avec une politique de sensibilisation des populations pour un usage intensif de cette énergie en lieu et place du bois de chauffe », a déclaré Mme Rissicatou Razaq-Igue, PDG de la Société Togolaise de Stockage de Gaz (STSG).

La société veut combler le gap avec les majors dans l’approvisionnement du Togo en gaz, via la construction et l’exploitation d’un dépôt de gaz butane de 3300 m3 et d’un centre emplisseur de 300 m3 à Kpémé, zone de lavage de phosphate à moins de 40 km de Lomé.

Il faut donc espérer que l’utilisation du gaz ne soit plus un luxe au Togo. Outre la disponibilité c’est sur le prix qu’il faut jouer, pour que les Togolais abandonment la vieille habitude pour adopter le gaz dont les avantages sont nombreux.

La Rédaction

Avatar
A propos Rédaction Le Temps 893 Articles
La Rédaction Le Temps. Une équipe dévouée de journalistes professionnels. Depuis 1999, nous servons à nos lecteurs des informations et analyses de qualités. Notre ligne éditoriale est conforme aux intérêts supérieurs du Togo. Contact: togoletemps@gmail.com/admin@letempstg.com

Laisser un commentaire