Ecobank: Gervais Djondo demande la démission du PCA

On le connaît grand entrepreneur. Il est l’un des fondateurs de la multinationale Ecobank et de la nouvelle compagnie panafricaine Asky: deux societies qui font la fierté des Togolais et des  Africains. Djondo est l’un des rares anciens dirigeants togolais (il a été longtemps un ministre du Général Eyadema) converti dans les affaires à avoir connu un succès si éclantant dans le secteur privé. Koffi Gervais Djondo vient de prendre position dans l’affaire trouble qui secoue Ecobank depuis quelques jours.

Gervais Djondo, Président d'honneur d'Ecobank
Gervais Djondo, Président d’honneur d’Ecobank

C’est l’agence ECOFIN qui donne la nouvelle. Selon une information rapportée le 12 septembre par le journal britannique Financial Times, Gervais Koffi Djondo, un des fondateurs d’Ecobank Transnational Incorporated, président d’honneur du groupe bancaire panafricain, président d’ASky, a demandé dans une lettre, la démission de M. Kolapo Lawson, le président du conseil d’administration de la banque.

«Au regard de la situation actuelle, il est impératif pour le président de démissionner immédiatement. Notre institution est en danger et nous devons prendre des mesures urgentes pour arrêter la crise actuelle, prévenir toute dégradation supplémentaire de la banque et rassurer nos actionnaires, régulateurs, clients et employés », aurait écrit M. Djondo dans un message au conseil d’administration

Le Financial Times, qui donne l’information, a expliqué que cette lettre de M. Djondo est d’un réel poids, du fait du rôle qu’a été le sien dans la construction de cette banque, mais aussi au regard des efforts fournis à cet effet avec Adeyimi Lawson, dont le fils est aujourd’hui PCA.

Depuis début août, le board d’Ecobank Transnational Incorporated (ETI) dont les titres sont cotés à la BRVM est en proie à des conflits internes, suite à des accusations portées par Laurence de Rego à l’encontre de son président et de son directeur général. Pour leur part, Kolapo Lawson et Thierry Tanoh ont démenti fermement les allégations portées contre eux. M. Tanoh a d’ailleurs récemment renoncé à son bonus pour le compte de l’exercice 2012, un bonus qui, selon les allégations, surpassait la proportion définie dans le contrat.

Nul ne sait ce que sera la réaction de Kolapo Lawson et de ses soutiens Nigerian. En effet un accord tacite entre le Togo et le Nigeria fait que le Togo abritant le siège de la Banque, la Direction revient au Nigeria. Mais les actionnaires du groupe ne peuvent longtemps laisser la situation perdurer. Peut-être une réunion du Conseil d’Administration dans les prochains jours pourrait apporter un éclairci.

Le Temps (avec ECOFIN)

Avatar
A propos Rédaction Le Temps 878 Articles
La Rédaction Le Temps. Une équipe dévouée de journalistes professionnels. Depuis 1999, nous servons à nos lecteurs des informations et analyses de qualités. Notre ligne éditoriale est conforme aux intérêts supérieurs du Togo. Contact: togoletemps@gmail.com/admin@letempstg.com

Laisser un commentaire