L’actualité vue par Le Temps du Togo

Francophonie, l’écrivain Alain Mabanckou rejette l’offre d'Emmanuel Macron

La réponse de Alain Mabanckou est NON. Le président Macron…

Suppression des taxes douanières sur les équipements TIC annulée

L’expérience de la suppression des taxes douanières sur les terminaux…

Découverte d'explosifs et début d'enquête au Ghana

Des individus ont été appréhendés lundi à Accra en possession…

Vers la limitation de l’âge des véhicules d’occasion importés

Le Togo va se conformer aux réglementations en vigueur dans…

Liberia: Ellen Sirleaf exclue de son parti

A sept jours de la passation de pouvoirs à la…

Cameroun : passation des marchés publics par voie électronique

Une loi va désormais faciliter l’attribution des marchés publics au…

Le club Abou Ossé renouvelle l'exécutif: Adjola Abalo, nouveau Président

Adjola Abalo Emmanuel est le nouveau président du club Abou…

Côte d’Ivoire : Taxe imposée sur le transfert d’argent par mobile

L’Etat ivoirien impose une taxe de 0,5% sur le transfert…

Port de Cotonou : gestion confiée au port d’Anvers pour 10ans

Le Bénin a finalement confié la gestion de son Port de…

Côtes libyennes : Environ 300 migrants secourus

Près de 300 migrants ont été secourus dimanche au large…

Zimbabwé : Enquête sur le doctorat suspect de l'ex-première dame

Les autorités anti-corruption du Zimbabwe ont ouvert une enquête sur…

TogoCom : Nomination à la tête de la holding

Affoh Atcha-Dedji, Directeur Général G de Togo Cellulaire, prend les…

Zimbabwé: Abandon des poursuites contre une journaliste américaine

La justice zimbabwéenne a annulé jeudi les poursuites contre une…

Transport : Djibouti et Ethiopie reliés par des rails électrifiés

La Chine facilite la liaison ferroviaire entre le Djibouti et…

Le club Oméga, champion national de karaté

Le club OMEGA a été proclamé vainqueur de l’édition 2017…

Le colonel Barry en prison au Burkina Faso

Auguste Denise Barry, arrêté pour tentative de déstabilisation, a été…

Egypte : Deux coptes tués dans un magasin d'alcool

Dans une nouvelle attaque contre un magasin de boissons alcoolisées…

Aného, ville pilote de la technologie e-Civil

L’administration de la commune d’Aného renforce ses capacités dans le…

Mogho Naaba : "Prix Macky Sall pour le dialogue en Afrique"

Le Mogho Naaba Baongho, chef suprême des Moose du Burkina…

Le FMI s'alarme d'une "dette insoutenable" et de la corruption…

Le Fonds monétaire international (FMI) s'est alarmé du poids d'une…

Sénégal : Un observatoire des tarifs des opérateurs de téléphonie envisagée

Au Sénégal la création d’un observatoire des tarifs des opérateurs…

1,3 million d'armes illégales introduites au Ghana : inquiétant, selon l’ONU

Il est estimé une inquiétante quantité d’armes introduites clandestinement au…

Togo: la Coalition de l'opposition fait son bilan

Le regroupement des 14 partis de l'opposition politique au Togo,…

Togolaises, togolais, restons vigilants et déterminés face à l'opération de…

Une Réflexion de Wala Kperkouma La sortie de notre président Faure…

Médiation de la crise togolaise: Nul ne peut être joueur…

Une réflexion du Prof Ayayi Togoata APEDO-AMAH, Ecrivain, Enseignant-Chercheur Quelques personnes…

Jean –Luc Yacoubi Tchatchibara , un grand nom qui quitte…

Il était une référence dans la presse togolaise, Jean-Luc Yacoubi…

Uemoa : vers l’adoption d’une monnaie commune de la Cedeao

Les Etats membres de l’UEMOA sont en voie d’abandonner le…

Marche de soutien au Togo: la police ghanéenne arrête des…

Entre 12 et 18 manifestants ont été arrêtés, alors qu'ils…

Médias en Guinée : Les autorités ferment quatre Stations Radios

Les observateurs voient comme une continuité des hostilités à l’égard…

Football : le gardien Bassa Djéri entame une carrière professionnelle

Le gardien international togolais, Bassa Djeri Sabirou a paraphé en…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Togo:Appel des partis de l’opposition aux députés UNIR pour un  vote favorable

Deux groupes de partis de l’opposition ont lancé un appel aux députés UNIR pour voter favorablement la proposition de loi de réforme constitutionnelle.

La proposition de loi constitutionnelle portant révision du nombre de mandat présidentiel et le mode de scrutin soumis par les députés ANC (Alliance nationale pour le changement) sera soumise bientôt à l’Assemblée nationale. Mercredi, 17 mai dernier, elle a été étudiée par la Commission des lois  qui l’a transmise au bureau de l’Assemblée. Les 91 députés devront se plancher sur le sujet dans les tout prochains jours.

Les députés ANC ont soumis en effet une proposition limitant à deux le nombre du mandat présidentiel et un mode de scrutin uninominal à deux tours.

Il est fort probable que les députés UNIR, majoritaires, rejettent la proposition, contraire à l’esprit du président de la République, plutôt favorable à un nombre de mandats illimité et un mode de scrutin à un tour.

Une majorité des 4/5 est requise pour modifier la constitution. Or les députés UNIR dominent outrageusement le parlement avec 62 députés contre 18 ANC et 11 autres non-inscrits. La balle est donc dans le camp du parti au pouvoir réfractaire à une telle modification.

Un serpent de mer

C’est dans  cette perspective que les deux groupes de partis de l’opposition sollicitent le soutien des députés proches du pouvoir.  Ils demandent aux députés UNIR de transcender les clivages politiques en saisissant « ce moment historique » afin « que la proposition de loi de révision constitutionnelle soit adoptée dans le respect de l’Accord Politique Global (APG) ».

Il s’agit en réalité d’une tentative vouée à l’échec voire désespérée. La réforme a été rejetée deux fois déjà par l’Assemblée, et les discussions intertogolaises (Opposition-majorité présidentielle) n’ont pu aboutir à un consensus sur le sujet.

Mais l’opposition joue un coup politique : le rejet du texte par les députés UNIR impliquerait la responsabilité du pouvoir dans  l’échec des réformes aux yeux de l’opinion publique, des partenaires au développement et de la société civile. Les deux groupes de partis de l’opposition qui sont depuis quelques mois dans une démarche de mobilisation des acteurs de la société civile autour de la question des réformes, pourraient alors passer à l’action de la rue.

Il s’agit également de s’attirer le soutien de l’Eglise catholiqu qui s’est tenue jusqu’à présent dans un rôle d’observateur. L’Eglise catholique dans un message des Evêques a montré son mécontentement quant à l’absence des réformes politiques promises depuis la signature de l’Accord Global d’août 2006. L’Eglise sous l’égide de laquelle a été faite des recommandations de la Commission Justice Vérité Réconciliation, s’est sentie flouée.

 Dans sa lettre pastorale, la Conférence des évêques demandait aux députés de saisir l’opportunité du 57ème anniversaire des indépendances pour «  se pencher, une fois encore, sur la question des réformes ».  « … afin de permettre à cette initiative d’aboutir enfin à un dénouement heureux, (…) [La CET]  invite toute la classe politique à la saisir pour opérer les réformes attendues par le Peuple, notamment la limitation de mandat et le mode de scrutin présidentiel.»

Une commission créée par le pouvoir pour les réformes

On peut douter de l’adoption de la proposition de réforme constitutionnelle par l’Assemblée nationale.

Tout d’abord, le parti au pouvoir, à travers le HCRRUN a mis sur pied une commission d’experts chargée de rédiger une nouvelle constitution. Et l’ANC, critique vis à vis de cette commission soupçonnée d’être composée d’experts à la solde du pouvoir, a boycotté les travaux du HCRRUN. Les députés UNIR ont d’ores et déjà annoncé vouloir attendre les résultats de cette commission.

Dans une sortie médiatique, l’UFC (2 députés) demande un consensus de la classe politique sur la loi avant de la voter alors que la loi, impersonnelle, n’est à priori favorable à aucun camp. Il s’agit donc d’un rejet avant l’heure.

Deux situations qui pourraient sonner le glas d’une proposition de l’ANC. Cependant, elle pourrait avoir le mérite de relancer l’action chez l’opposition devenue atone depuis la présidentielle 2015.

 

L’alliance nationale pour le changement (Anc), la convention démocratique des peuples africains (Cdpa), Les Démocrates socialistes africains (Dsa), le Pacte socialiste pour le renouveau (Psr) et l’Union des démocrates socialiste togo (uds-togo) pour le Cap 2015, et l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (Addi), les Forces démocratiques pour la république (Fdr), le Mouvement citoyen pour la démocratie et le développement (mcd),  les démocrates, le Parti des Togolais, et Togo autrement, pour le groupe de six, sont les partis ayant signé l’appel.

 

690 Vues totales 1 Vues ce jour
(Visited 100 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter