L’actualité vue par Le Temps du Togo

Criminalité : Recrudescence des braquages à Anié

La préfecture de Anié et ses environs connaissent une insécurité…

Le plan secret de Faure Gnassingbé pour surprendre l'opposition

Qu'est-ce qui donc fait courir l'héritier-successeur du Général Eyadema? Depuis…

Tribune de Dany Ayida : Au-delà d’un simple dialogue, négocier…

Nous vous proposons la tribune de Dany K. Ayida, publiée…

Africans Rising: Brève interpellation de quatre activistes pro-démocratie

Brièvement interpellés dans la nuit du 12 au 13 octobre,…

Dany AYIDA: "L'alternance va se réaliser d'ici à 2020 au…

Le Temps vous propose l'interview de Dany Ayida, réalisée par…

Un navire togolais intercepté pour contrebande en Italie

Un navire battant pavillon togolais a été intercepté début novembre…

Justice : Rentrée solennelle 2017-2018 pour le barreau togolais

Le Barreau togolais a effectué, dans la semaine du 13…

Contre cancer du sein : Un site internet dédié par Alafia

Le site internet nocancer.net a été construit et dédié à…

L’Union Européenne s’intéressera aux volontaires nationaux sur ses projets

L’Union européenne et l’agence nationale du volontariat s’accordent sur l’implication…

Danyi abrite un projet d’assainissement pour milieux ruraux

Un projet d’« Appui à l’Assainissement Total piloté par les…

Les Nations Unies nomment un nouveau Directeur pour UNREC

La Haute-Représentante des Nations Unies pour les affaires de désarmement…

Côte d’Ivoire: Action judiciaire contre des opérateurs télécoms

L'Association ivoirienne des consommateurs des services télécoms intente une action…

Construction du tout premier bâtiment pour le CEG Sogou

Le collège d’enseignement général de Sogou (préfecture de Kpendjal) a…

Le footballeur Georges Griffiths tué par des braqueurs à Abidjan

Un joueur ivoirien, Georges Griffiths a été tué par balles…

Cinq présidents ouest africains au chevet de Faure Gnassingbé

Patrice Talon, Christian Kaboré, Nana Akufo-Addo, Alassane Ouattara et Mahamadou…

Eagle/Togo en Croisade contre trafic pointes d’ivoire : un ex marin interpellé

Le nommé Gumédzoé Koffi Mawuli a été interpellé le 02…

Lilian Thuram : L’ex international rejoint les opposants au Franc CFA

Le front anti-FCFA vient de recevoir un soutien, inattendu mais…

Revue à la hausse du budget 2018 de l’Assemblée Nationale

Les députés de l’Assemblée Nationale se sont octroyés environ neuf…

Un ministre tunisien décède lors d'un marathon contre le cancer

Le ministre Tunisien de la Santé est décédé dimanche après…

Remontée du dollar : bonnes et mauvaises nouvelles face au CFA

En un mois le dollar américain a progressé face au…

AFRIQUE Mediapart révèle des preuves d'un montage du procès de…

Alors que le procès de Laurent Gbagbo se poursuit actuellement…

Financement de l’agriculture : Quinze pays africains se concertent

Il est une peine de pouvoir mobiliser des ressources pour…

Burkina : Vers la construction d’un mémorial dédié à Thomas Sankara

Une campagne de collecte de fonds est lancée au Burkina…

"Marche de la colère": des foules, quelques heurts et des…

La deuxième journée de manifestations à l'appel de l'opposition démocratique…

Le jeu trouble de la communauté régionale dans la crise…

Hier, trois organisations régionales (et internationales) ont rendu public un…

A travers le Togo, des centaines de milliers de personnes…

La vague de manifestations contre le régime de Faure Gnassingbé…

La Francophonie dépêche une mission d'évaluation au Togo

Depuis le mois d'Août, le Togo est secoué par une…

Plusieurs jeunes Egyptiens jugés à huis clos pour homosexualité

Dix-sept Egyptiens de 17 à 35 ans, soupçonnés d'être homosexuels,…

Systèmes éducatifs: Les harmoniser avec les exigences du marché travail

Les ministres en charge de systèmes éducatifs de la CEDEAO…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Togo:Appel des partis de l’opposition aux députés UNIR pour un  vote favorable

Deux groupes de partis de l’opposition ont lancé un appel aux députés UNIR pour voter favorablement la proposition de loi de réforme constitutionnelle.

La proposition de loi constitutionnelle portant révision du nombre de mandat présidentiel et le mode de scrutin soumis par les députés ANC (Alliance nationale pour le changement) sera soumise bientôt à l’Assemblée nationale. Mercredi, 17 mai dernier, elle a été étudiée par la Commission des lois  qui l’a transmise au bureau de l’Assemblée. Les 91 députés devront se plancher sur le sujet dans les tout prochains jours.

Les députés ANC ont soumis en effet une proposition limitant à deux le nombre du mandat présidentiel et un mode de scrutin uninominal à deux tours.

Il est fort probable que les députés UNIR, majoritaires, rejettent la proposition, contraire à l’esprit du président de la République, plutôt favorable à un nombre de mandats illimité et un mode de scrutin à un tour.

Une majorité des 4/5 est requise pour modifier la constitution. Or les députés UNIR dominent outrageusement le parlement avec 62 députés contre 18 ANC et 11 autres non-inscrits. La balle est donc dans le camp du parti au pouvoir réfractaire à une telle modification.

Un serpent de mer

C’est dans  cette perspective que les deux groupes de partis de l’opposition sollicitent le soutien des députés proches du pouvoir.  Ils demandent aux députés UNIR de transcender les clivages politiques en saisissant « ce moment historique » afin « que la proposition de loi de révision constitutionnelle soit adoptée dans le respect de l’Accord Politique Global (APG) ».

Il s’agit en réalité d’une tentative vouée à l’échec voire désespérée. La réforme a été rejetée deux fois déjà par l’Assemblée, et les discussions intertogolaises (Opposition-majorité présidentielle) n’ont pu aboutir à un consensus sur le sujet.

Mais l’opposition joue un coup politique : le rejet du texte par les députés UNIR impliquerait la responsabilité du pouvoir dans  l’échec des réformes aux yeux de l’opinion publique, des partenaires au développement et de la société civile. Les deux groupes de partis de l’opposition qui sont depuis quelques mois dans une démarche de mobilisation des acteurs de la société civile autour de la question des réformes, pourraient alors passer à l’action de la rue.

Il s’agit également de s’attirer le soutien de l’Eglise catholiqu qui s’est tenue jusqu’à présent dans un rôle d’observateur. L’Eglise catholique dans un message des Evêques a montré son mécontentement quant à l’absence des réformes politiques promises depuis la signature de l’Accord Global d’août 2006. L’Eglise sous l’égide de laquelle a été faite des recommandations de la Commission Justice Vérité Réconciliation, s’est sentie flouée.

 Dans sa lettre pastorale, la Conférence des évêques demandait aux députés de saisir l’opportunité du 57ème anniversaire des indépendances pour «  se pencher, une fois encore, sur la question des réformes ».  « … afin de permettre à cette initiative d’aboutir enfin à un dénouement heureux, (…) [La CET]  invite toute la classe politique à la saisir pour opérer les réformes attendues par le Peuple, notamment la limitation de mandat et le mode de scrutin présidentiel.»

Une commission créée par le pouvoir pour les réformes

On peut douter de l’adoption de la proposition de réforme constitutionnelle par l’Assemblée nationale.

Tout d’abord, le parti au pouvoir, à travers le HCRRUN a mis sur pied une commission d’experts chargée de rédiger une nouvelle constitution. Et l’ANC, critique vis à vis de cette commission soupçonnée d’être composée d’experts à la solde du pouvoir, a boycotté les travaux du HCRRUN. Les députés UNIR ont d’ores et déjà annoncé vouloir attendre les résultats de cette commission.

Dans une sortie médiatique, l’UFC (2 députés) demande un consensus de la classe politique sur la loi avant de la voter alors que la loi, impersonnelle, n’est à priori favorable à aucun camp. Il s’agit donc d’un rejet avant l’heure.

Deux situations qui pourraient sonner le glas d’une proposition de l’ANC. Cependant, elle pourrait avoir le mérite de relancer l’action chez l’opposition devenue atone depuis la présidentielle 2015.

 

L’alliance nationale pour le changement (Anc), la convention démocratique des peuples africains (Cdpa), Les Démocrates socialistes africains (Dsa), le Pacte socialiste pour le renouveau (Psr) et l’Union des démocrates socialiste togo (uds-togo) pour le Cap 2015, et l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (Addi), les Forces démocratiques pour la république (Fdr), le Mouvement citoyen pour la démocratie et le développement (mcd),  les démocrates, le Parti des Togolais, et Togo autrement, pour le groupe de six, sont les partis ayant signé l’appel.

 

639 Vues totales 1 Vues ce jour

Laisser un commentaire

Newsletter