L’actualité vue par Le Temps du Togo

Libre circulation: Rackets, prélèvements illicites aux postes frontaliers du Togo

Un rapport d’une ONG révèle des pratiques anormales aux postes…

Casques bleus Minusma : un soldat togolais perd la vie

Plusieurs casques bleus togolais ont déjà perdu la vie pour…

La création d’une monnaie unique de la Cedeao reportée à…

Pas de monnaie unique de la Cedeao en 2020. L’information…

El hadj Kantoutib YANDJA préside Foadan Football Club de Dapaong

Foadan, club de football de première division du Togo prépare…

Mise en œuvre politiques UEMOA: Avancée mitigée du Togo

L’espace UEMOA organise une revue annuelle où chaque pays évalue…

Kpalimé: Comprendre et expliquer l’importance des taxes dans une commune

Kpalimé et d’autres villes pilotes sont en voie d’expérimentation des…

CAN 2019 : Paul Biya s'implique dans l'accélération de construction

Le Président camerounais, Paul Biya s’implique dans l’avancement de préparation…

Marseille : des témoins assistent à un viol en pleine…

Trois amies qui célébraient leurs retrouvailles à la terrasse d’un…

CAN 2019 : Issa Hayatou répond à son successeur Ahmad

L'ancien président de la CAF, Issa Hayatou rumine à peine…

CEMAC : La forte baisse des réserves de change menace le…

Le FCFA menacé de dévaluation. Le FMI confirme les inquiétudes…

Le journaliste américain Garry Iwele interdit de quitter la RDC

Le journaliste indépendant Garry Iwele, basé à Washington, interpellé puis…

Des inspections pédagogiques célèbrent la citoyenneté par des saynètes

Des inspections pédagogiques ont accueilli un festival en cette fin…

Olusegun Obasanjo présente son livre «l’Afrique en marche»

L’écriture est devenue l’une des passions de l’ancien président nigérian,…

Togo recrute Directeur Général pour réguler l'ARCEP

Le Togo dit vouloir nouer avec les principes modernes de…

La CAF rejette les réserves du Togo contre le Bénin

La CAF a rejeté les réserves portées par le Togo…

Environnement : Les communautés Wadagni s’organisent autour de leurs forêts

Les vastes terres de Wadagni étaient prisées du fait de…

L’année scolaire se termine au collège militaire Eyadéma de Tchitchao

Tout se passe en beauté en cette fin d’année pour…

L'académie Kabiyè réactualise ses textes

Les membres de l’académie de langue nationale Kabiyè ont tenu…

Zones minières : nécessité d’un dialogue autour des droits des communautés

Le 25 juillet à Vogan le «dialogue des parties prenantes…

Qualification CHAN : Des réserves dans la double confrontation Togo-Bénin

Le Togo et le Bénin ont joué pour la qualification…

La vingtième promotion EFOFAT accède aux grades de sous-lieutenants

L’Ecole de Formation des Officiers des Forces Armées Togolaises (EFOFAT)…

Quarante entraîneurs togolais en quête de la licence B-CAF

Quarante entraîneurs de football du Togo sont en stage pour…

Les Akposso ont leur concours/festival de danses traditionnelles

Une première édition du festival de danses traditionnelles s'est déroulé…

Le FMI pourrait délocaliser en Chine dans dix ans

Selon la patronne du Fonds Monétaire International, Christine Lagarde, le…

Transport taxi : Le Caire, mégapole la moins chère au monde

Quelles sont les villes où le Taxi coûte le plus…

Elle trouve la mort dans un conflit foncier dans l’Akébou

Mme Tchando Bêta contribuait au revenu de la famille par…

Bassar: Un ponceau réaménagé et réceptionné sur la piste Dimori-Bikpadjabe

Bassar enregistre le désenclavement de deux localités naguère reliées par…

Rd Congo: sanctions envisagées pour les compagnies minières

La banque centrale de la RDC ne va pas du…

Les Etats-Unis opposés au siège de la RDC au Conseil…

Un siège pour la RDC au conseil des droits de…

Le CLAC de Notsè transformé en centre culturel numérique

Le Centre de lecture publique, CLAC de Notsè a fait…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Education: La CSET en grève à partir du 6 mars

La CSET entamera une énième grève de trois jours à compter de lundi 6 mars, en plein durcissement des tensions avec le ministre Gilbert Bawara

Pression.  « La Coordination des syndicats de l’éducation du Togo appelle tous les enseignants à observer une grève de trois jours pour le lundi 6 marsn mardi 7 mars, et mercredi 8 mars reconductible si aucune solution n’est trouvée », indique la CSET dans un communiqué.

La CSET met la gomme et demande au gourvenement le remboursement « [immédiat] des précomptes abusivement et arbitrairement effectués sur les salaires, ce qui ne respecte aucun principe à la matière« , ajoute le communiqué.

La CSET, visiblement remontée contre le gouvernement, intime aux enseignants de « cesser immédiatement [la correction] des copies des devoirs surveillés,  des compostions et de remplir les bulletins« .

L’école publique togolaise repartira donc  lundi dans une semaine de grève alors que la précédénte a été émaillée de grèves et de manifestations d’élèves dans la rue dans plusieurs villes de l’intérieur.

La CSET manifeste son désaccord de l’accueil par le  gouvernement des conclusions des travaux du Groupe de travail, surtout le refus de considérer la plate-forme de revendication des primes.

Le ministre Bawara a expliqué que face à l’ampleur des défis et des besoins auxquels le secteur éducatif est confronté, il est nécessaire d’évaluer leurs impacts financiers et budgétaires avant de se déterminer.

Les syndicats s’insurgent contre cette saillie du ministre et accuse le gouvernement  de dialatoire pour gagner du temps. « Un dilatoire pour piéger les syndicats et noyer leurs revendications« , déclare un enseignant du Lycée de Dapaong au Temps.

Qui sème le désordre  à Siou ?

Au même moment, des incidents sur le terrain exacerbe le mécontentement des syndicats. A Siou (préfecture de Doufelgou), des enseignants sont expulsés des salles de classe par des parents d’élèves. Les parents d’élèves affirment agir sur « ordre de la diaspora« .

De quoi se mêle la dispora, s’indigne un enseignant ? « C’est le ministère de l’Enseignement qui nous a envoyés ici et non une nébuleuse diapora ! », ajoute un  autre enseignant contacté sur le terrain.

« Que de tels agissements se produisent dans la ville d’origine du ministre de la Fonction publique, est incompréhensible et proprement scandaleux. Certaines hautes autorités du pays  pour sauver leur poste attisent les braises de l’ethnocentrisme. Le ministre aurait  rencontré les enseignants de Siou et leur a dit qu’ils n’auront rien, qu’il est maitre de son ministère et en fait de ce qu’il veut », a déclaré ce syndicaliste.

A Dapaong (600 kms de Lomé), ce 4 mars, des enseignants et une partie de la population ont manifesté pour appeller à la démission du ministre Gilbert Bawara. Une marche gigantesque comparable à la taille de cette ville.

Les solutions de Gilbert Bawara

Quiproquo. Le vendredi 3 mars, à la télévision nationale, le ministre de la Fonction publique, Gilbert Bawara, avait pourtant brandi les travaux du Groupe de Travail comme un trophée de guerre, rassurant les parents d’élèves quant à la fin des problèmes de l’école.

Les travaux se sont déroulés dans une ambiace de « fraternité, de compréhension mutuelle et de responsabilité« , a -t-il affirmé.

Il a décliné les avancées du gouvernement en matière d’emploi dans le domaine éducatif: 13.000 enseignants auxiliaires intrégrés, 1045 enseignants de l’enseignement confessionnel récemment pris en charge à travers une subvention de l’Etat.

De même des mesures seront prises en vue de la cessation des affectations punitives, et le règlement de certaines questions liées à la sécurité sociale. Et une décision concernant le statut particulier de l’enseignant sera prise avant la rentrée académique 2017-2018.

Cependant ces « avancées » sont loin de satisfaire les enseignants car elles sont éloignées de la plate-forme de revendication soumise au gouvernement depuis le 22 août 2016. En réalité, le statut particulier devrait être appliqué depuis 2014.

Contrairement aux déclarations du ministre, le groupe de travail recommande aux autorités gouvernementales de communiquer aux enseignants dans les meilleurs délais, la suite à réserver à la demande de revalorisation de la prime de la fonction enseignante. En clair de communiquer un calendrier cohérent aux parties.

Une mesure à laquelle s’oppose le ministre qui annonce une étude pour connaître de l’impact financier et budgétaire de la revalorisation des primes.

 

 

763 Vues totales 3 Vues ce jour

Laisser un commentaire

Newsletter