Mondial 2014 : LA HAAC interdit la télé dans les bars

Les Togolais ne pourront pas suivre les matchs de football  de la coupe du monde 2014 dans les bars. C’est la conséquence d’une interdiction formelle de la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication à travers un communiqué de presse.

Il nous a été donné de constater que certains tenanciers de débits de boissons et autres réparateurs de postes téléviseurs se livrent à la projection anarchiques des matchs de football dans les débits de boissons et en bordure des rues et des avenues de la ville de Lomé. Les matchs de football ne peuvent être projetés dans les débits de boissons, (      ) encore moins en bordure des routes et demande auteurs de cesser cette pratique dangereuse sous peine de s’exposer à la rigueur de la loi et des textes réglementaires de la HAAC, indique le communiqué.

Biossey Kokou Tozoum, président de la HAAC
Biossey Kokou Tozoum, président de la HAAC

Il y a certes une augmentation inquiétante du nombre des accidents sur les routes du Togo, mais il est un peu loufoque de tenir les bars responsables. Difficile de savoir les faits sur lesquels se base la HAAC, mais l’on peut constater que les accidents ont lieu le plus souvent sur les chaussées et non sur les bordures des routes.

La HAAC a pour mission entre autres de “garantir et assurer la liberté et la protection de la presse et de tous moyens de communication de masse dans le respect de la loi”. Mais elle s’est spécialisée dans la prise de décisions parfois controversées sinon loufoques.

L’absence de télé à domicile explique la présence de nombreuses personnes de condition modeste devant  les bars, mais les tenanciers des débits de boisson le font généralement pour la clientèle.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 854 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire