L’actualité vue par Le Temps du Togo

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

Niger : Trois activistes société civile interdits de séjour à Agadez

Venus en séjour à Agadez, trois activistes nigériens, n’ont pu…

Elections RDC: un milicien condamné pour viols sur enfants, candidat

En RDC une ONG est en colère contre la CENI…

Kenya : La vice-présidente de la Cour suprême arrêtée pour corruption

La vice-présidente de la Cour suprême du Kenya, Philomena Mwilu,…

Le Bénin introduit une taxe sur les réseaux sociaux

Depuis le 03 août 2018, l’utilisation de WhatsApp, Facebook, Twitter…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Jean-Pierre Fabre veut rencontrer Faure Gnassingbe

Dans un courrier au chef de l’Etat, le leader de l’ANC, JP Fabre, demande le report de la mise en place de la commission de réflexion sur les réformes.

Se prévalant de son statut de chef de file de l’opposition, le président national de l’ANC, Jean-Pierre Fabre, demande à rencontrer Faure Gnassingbé en vue de discuter sur les réformes constitutions et institutionnelles.

En attendant cette rencontre, « le chef de file de l’opposition » demande au chef de l’Etat de « reporter la mise en place de la Commission nationale de réflexion sur les réformes institutionnelles et constitutionnelles et de rechercher avec l’opposition, les voies d’un dialogue pour mettre en œuvre l’APG ».

Jean-Pierre Fabre a d’entrée de jeu accusé le pouvoir  d’une volonté manifeste de saboter le processus des réformes en installant la Commission nationale 11 ans après la signature de l’APG, en août 2006.

Un dilatoire  qui « constitue donc un reniement du propre engagement [du chef de l’Etat]  et illustre le refus du pouvoir en place de contribuer en toute responsabilité, à la résolution juste et durable de la crise togolaise. »

Verrouillage des institutions

Dans sa lettre, le Président national de l’ANC a égrené un chapelet d’exemples symboliques du verrouillage systématique des institutions par le parti « RPT-UNIR » en vue d’une conservation du pouvoir ad vitam aeternam.

« L’une des conséquences majeures de cette situation est la paralysie et le mauvais fonctionnement de toutes les institutions de la République, en particulier celles qui sont impliquées dans les processus électoraux », souligne M. Jean-Pierre Fabre.

Il cite en exemple la Cour Constitutionnelle, la Commission électorale nationale indépendante (CENI), la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (HAAC), directement impliquées dans l’organisation et la proclamation des résultats des élections. Des institutions dominées outrageusement par des hommes à la solde du pouvoir.

« La Cour des comptes, le HCRRUN, l’armée, la police, la gendarmerie, la justice, etc., sont à la solde du régime qui les instrumentalise d’autant plus aisément que les recrutements et nominations sont adossés à des critères foncièrement tribalistes », note toujours Jean-Pierre Fabre

Même la Commissionnationale de réflexion sur les réformes, récemment installée, n’échappe pas à cette composition partisane favorable au pouvoir en place.

Ce qui fait dire au leader de l’ANC, empruntant le mot à Kofi Yamgnane, que l’ethnocrature est l’ADN du régime de Faure Gnassingbé. Grosso modo une KozahNostra dangereuse pour l’établissement d’une République démocratique et qu’il faut éradiquer le plus tôt possible.

Le dysfonctionnement de toutes les institutions au Togo est donc patent et fait de notre pays un Etat atypique qu’il est impératif de ramener à des normes et standards acceptables, notamment au travers des réformes en profondeur, soutient « le chef de file de l’opposition ».

En réalité, il s’agit d’un coup d’Etat permanent.

La course à l’échalote ?

La lettre de Jean-Pierre Fabre à Faure Gnassingbe intervient seulement quelques jours après la rentrée politique de son parti, le 10 janvier dernier. Une rentrée au cours de laquelle,  l’ANC a exigé «  le dédommagement des commerçants et la libération des détenusdans l’affaire des incendies des marchés de Kara et de Lomé » et a très peu parlé de réformes.

Ce courrier adressé au chef de l’Etat intervient opportunément après la création le 9 janvier d’un regroupement de six partis politiques fort justement constitués pour revendiquer l’application des réformes constitutionnelles et institutionnelles. Un regroupement de l’opposition visiblement antagonique au CAP 2015 cornaqué par l’ANC.

En se prévalant de son statut de chef de file de l’opposition dans son message au président de la République, et en répétant à l’envie ce titre, ce qui en fait le mot de trop, Jean-Pierre Fabre  se pose en monopole de l’opposition face au pouvoir en place.

Contrairement à ce qu’il annonce, ce courrier est plutôt adressé à ses adversaires au sein de l’opposition pour leur signifier qui est le chef.

C’est donc assurément la course à l’échalote qui continue, la surenchère des querelles byzantines pour des questions de leadership alors que les réformes sont urgentes.

957 Vues totales 4 Vues ce jour
(Visited 116 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter