L’actualité vue par Le Temps du Togo

Sénégal: Le groupe de presse Wal Fadjjri perd son fondateur

L’un des pionniers de la presse privée Sénégalaise, patron du…

Tennis : Nouvelles courts pour encourager la pratique de la discipline

Deux courts de tennis ainsi que des bâtiments administratifs et…

ONMT: Tous les médecins ne sont pas inscrits à l’ordre

L’Ordre national des médecins, ONMT, a organisé ses premières journées…

Un journaliste rwandais accusé de "terrorisme"

Un journaliste rwandais, pigiste pour le service local de la…

Eduquer à la paix par le dialogue inter religieux

Des acteurs communautaires ont échangé le 26 novembre à Sokodé…

Nigeria : Des programmes pour former les détenus dans les prisons

Les autorités des Services pénitentiaires au Nigéria (NPS) tentent de…

Le diocèse de Dapaong consacre trois nouveaux prêtres

Trois diacres du diocèse de Dapaong ont été ordonnés prêtres.…

Centrafrique : Un prêtre retrouvé calciné après les combats à Alindao

"On a retrouvé son corps, calciné", a déclaré l'abbé Mathieu…

Les pharmaciens mobilisés contre l’usage excessif des antibiotiques

Les pharmaciens célèbrent leur semaine au Togo. Pour cette nouvelle…

Ouganda : Onze écoliers meurent dans l'incendie de leurs dortoirs

Onze jeunes garçons Ougandais ont été tués et 20 grièvement…

Il guettait les proches des patients pour voler leurs motos

Voleur de motos? Un présumé avait sa tactique unique pour…

Togo/Bénin : Négociation pour la délimitation de la frontière maritime

Le Togo et le Bénin négocient la délimitation consensuelle de…

Cameron : Libération de la journaliste anglophone Mimi Mefo

La journaliste anglophone camerounaise, Mimi Mefo, a été libérée samedi…

Tchad : Un an de prison ferme pour "séquestration" d'une mineure

L'époux de la jeune Hawariya, qui l'accusait de l'avoir séquestrée…

eSwatini : La fille du roi, ministre de l'Information du royaume

La fille du roi Mswati III de l'eSwatini, ancien Swaziland,…

Mobilisation pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées

L’Etat togolais mobilise ses partenaires pour la mise en œuvre…

Le Togo accueille un colloque international sur les plantes médicinales

Lomé abritera en décembre un colloque international sur les plantes…

Etude : Des chiens capables de diagnostiquer le paludisme

Des chiens spécialement formés pourraient diagnostiquer le paludisme en flairant…

Niels Högel, «l'infirmier du diable» accusé d'une centaine de meurtres

«Le pire meurtrier d'Allemagne depuis Hitler», «l'infirmier du diable», «le…

Tanzanie : Dar es Salaam appelle à dénoncer les homosexuels

Le gouverneur de Dar es Salaam et environs est en…

Guinée-équatoriale : Alfredo Okenve, a été arrêté et "roué de coups"

Un défenseur des droits humains équato-guinéen, Alfredo Okenve a été…

Gabon : la mouvance Anonymous a attaqué les sites officiels

Des hackers de la mouvance Anonymous ont revendiqué les attaques…

Indonésie : Un avion de Lion Air parti de Jakarta s'écrase…

Un appareil de la compagnie Lion Air a disparu des radars…

Liberia : Weah annonce la gratuité pour le premier cycle universitaire

Le président du Liberia, GeorgeLe président Georges Weah vient d’annoncer…

François Jeronimo Amorin J., héros de la lutte indépendantiste disparaît.

François Jeronimo Amorin Joao compte parmi les ardents militants ayant…

Canal+ condamnée pour un "éloge appuyé" du Togo

La chaîne française Canal+ a été condamnée par le CSA,…

Le Maroc teste son projet de télémédecine en zone rurale

Le Maroc a lancé, le 22 octobre 2018, la phase…

Raila Odinga nommé haut représentant de l'Union africaine

L’Union africaine nomme l’opposant kényan, Raila Odinga haut représentant de…

Arrestation pour contrefaçon de la quinine en RDC 

Deux responsables d'un des plus grands laboratoires pharmaceutiques en RDC…

Ethiopie : au moins 120 clous extraits de l'estomac d'un patient

Des médecins d'un hôpital de la capitale éthiopienne ont extrait…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Jean-Pierre Fabre veut rencontrer Faure Gnassingbe

Dans un courrier au chef de l’Etat, le leader de l’ANC, JP Fabre, demande le report de la mise en place de la commission de réflexion sur les réformes.

Se prévalant de son statut de chef de file de l’opposition, le président national de l’ANC, Jean-Pierre Fabre, demande à rencontrer Faure Gnassingbé en vue de discuter sur les réformes constitutions et institutionnelles.

En attendant cette rencontre, « le chef de file de l’opposition » demande au chef de l’Etat de « reporter la mise en place de la Commission nationale de réflexion sur les réformes institutionnelles et constitutionnelles et de rechercher avec l’opposition, les voies d’un dialogue pour mettre en œuvre l’APG ».

Jean-Pierre Fabre a d’entrée de jeu accusé le pouvoir  d’une volonté manifeste de saboter le processus des réformes en installant la Commission nationale 11 ans après la signature de l’APG, en août 2006.

Un dilatoire  qui « constitue donc un reniement du propre engagement [du chef de l’Etat]  et illustre le refus du pouvoir en place de contribuer en toute responsabilité, à la résolution juste et durable de la crise togolaise. »

Verrouillage des institutions

Dans sa lettre, le Président national de l’ANC a égrené un chapelet d’exemples symboliques du verrouillage systématique des institutions par le parti « RPT-UNIR » en vue d’une conservation du pouvoir ad vitam aeternam.

« L’une des conséquences majeures de cette situation est la paralysie et le mauvais fonctionnement de toutes les institutions de la République, en particulier celles qui sont impliquées dans les processus électoraux », souligne M. Jean-Pierre Fabre.

Il cite en exemple la Cour Constitutionnelle, la Commission électorale nationale indépendante (CENI), la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (HAAC), directement impliquées dans l’organisation et la proclamation des résultats des élections. Des institutions dominées outrageusement par des hommes à la solde du pouvoir.

« La Cour des comptes, le HCRRUN, l’armée, la police, la gendarmerie, la justice, etc., sont à la solde du régime qui les instrumentalise d’autant plus aisément que les recrutements et nominations sont adossés à des critères foncièrement tribalistes », note toujours Jean-Pierre Fabre

Même la Commissionnationale de réflexion sur les réformes, récemment installée, n’échappe pas à cette composition partisane favorable au pouvoir en place.

Ce qui fait dire au leader de l’ANC, empruntant le mot à Kofi Yamgnane, que l’ethnocrature est l’ADN du régime de Faure Gnassingbé. Grosso modo une KozahNostra dangereuse pour l’établissement d’une République démocratique et qu’il faut éradiquer le plus tôt possible.

Le dysfonctionnement de toutes les institutions au Togo est donc patent et fait de notre pays un Etat atypique qu’il est impératif de ramener à des normes et standards acceptables, notamment au travers des réformes en profondeur, soutient « le chef de file de l’opposition ».

En réalité, il s’agit d’un coup d’Etat permanent.

La course à l’échalote ?

La lettre de Jean-Pierre Fabre à Faure Gnassingbe intervient seulement quelques jours après la rentrée politique de son parti, le 10 janvier dernier. Une rentrée au cours de laquelle,  l’ANC a exigé «  le dédommagement des commerçants et la libération des détenusdans l’affaire des incendies des marchés de Kara et de Lomé » et a très peu parlé de réformes.

Ce courrier adressé au chef de l’Etat intervient opportunément après la création le 9 janvier d’un regroupement de six partis politiques fort justement constitués pour revendiquer l’application des réformes constitutionnelles et institutionnelles. Un regroupement de l’opposition visiblement antagonique au CAP 2015 cornaqué par l’ANC.

En se prévalant de son statut de chef de file de l’opposition dans son message au président de la République, et en répétant à l’envie ce titre, ce qui en fait le mot de trop, Jean-Pierre Fabre  se pose en monopole de l’opposition face au pouvoir en place.

Contrairement à ce qu’il annonce, ce courrier est plutôt adressé à ses adversaires au sein de l’opposition pour leur signifier qui est le chef.

C’est donc assurément la course à l’échalote qui continue, la surenchère des querelles byzantines pour des questions de leadership alors que les réformes sont urgentes.

1075 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 116 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter