Gambie : Le chef d’Etat-major soutient Yahya Jammeh

L’alternance en Gambie en marche? Le chef d’Etat-major, le général Ousmane Badjie, vient d »apporter son soutien à Yahya Jammeh, en principe sur le départ.

Alors que la date de fin mandat de Yahya Jammeh s’approche inexorablement, il vient de recevoir un soutien de la part de l’armée. Dans un message de voeux, son chef d’Etat-major, Ousman Badjie, a exprimé « la loyauté indéfectible des forces armées gambiennes » au sergent-président.

Ce soutien officiel  arrive dans le contexte du refus de Jammeh de rendre le pouvoir au président élu Adama Barrow, après avoir pourtant reconnu sa défaite.

Cette déclaration intervient surtout au moment où les deux camps, celui du sergent-président et celui du président élu comptent leurs soutiens.

Yahya Jammeh a très peu d’alliés

Yahya Jammeh est quelque peu ostracisé. Il a l’appui de la rébellion casamançaise du MFDC  en lutte contre le pouvoir de Dakar, et celui du chef d’Etat-major, sans qu’on sache réellement si le reste de la troupe suivra.

Certes, en guise de récompense et d’incitation, Yahya Jammeh a procédé  à des nominations d’officiers supérieurs en décembre ; ce après son rejet de sa défaite à la présidentielle mais la réaction de la troupe reste hypothétique.

A contrario, le camp du président élu a le vent en poupe, et la balance penche de son côté. Sur le plan national, il a l’onction populaire et celle de la société civile. Il y a une semaine, le maire de Banjul l’a officiellement soutenu ainsi que de nombreuses personnalités publiques.

Sur le plan extérieur, l’ONU, l’Union Européenne, la CEDEAO et l’Union Africaine apportent un  soutien diplomatique immense, accroissant l’isolement du président Jammeh.

La CEDEAO vient en appui à la volonté du Sénégal, unique voisin de la Gambie, de trouver une solution militaire à la crise, si le président Jammeh ne quitte pas le pouvoir le 19 janvier prochain.

L’on voit de plus en plus soubresauts du camp Jammeh comme de simples gesticulations langagières avant-match.

L’armée gambienne compte 1000 hommes.

 

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article