Le Togo voit la migration comme un facteur de développement

Le Ministère togolais de la planification du développement et l’Union Européenne au Togo, partenaires pour l’élaboration de la stratégie nationale de migration et développement, ont validé le document le 02 décembre dernier à Lomé.

Dans ce document, le gouvernement a estimé les migrations des peuples comme des faits normaux qui doivent s’effectuer conformément à des lois, afin d’épargner la vie des migrants des conséquences désastreuses.
Le document renferme quelques aspects autour du «lien avec les communautés expatriées», la «facilitation de la mobilité» ainsi que la dimension humaine et sociale de la migration.

Le gouvernement dit vouloir faire de la migration, un facteur de développement et non de désolation. La tournure actuelle que prend la question de la migration, au lieu d’être une source d’épanouissement et de bien- être, est devenue un « challenge » et le Togo a l’obligation de mettre en place une stratégie devant promouvoir le développement et non une caution aux migrations anarchiques qui finissent par engloutir les ressources humaines valides dans les eaux ou dans les déserts.

Avatar
About Emilie ORONG 643 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Be the first to comment

Votre commentaire sur cet article