Un camion bourré de bidons de carburant saisi à Sotouboua

Véhicule et sa cargaison

Le groupement de gendarmerie nationale de Sokodé affirme avoir pris en flagrance dans la nuit du 20 novembre un camion chargé de carburant. Celui-ci serait du carburant non autorisé sur le territoire togolais et qualifié de frelaté.

Le véhicule de 13 tonnes de marque IVECO, roulait en plein jour et a été saisi vers 14 heures ce dimanche par la brigade territoriale d’Adjengré (ressort de Sotouboua) avec 1090 bidons de 25 litres de carburant, saisie opérée sur le tronçon Titigbé-Adjengré en provenance de Kpérèkètè au Bénin.

Le conducteur du véhicule a pris la fuite durant l’interpellation et le propriétaire du produit inconnu jusqu’alors. Le produit saisi, encore à la gendarmerie, sera convoyé à la direction régionale des Douanes Togolaises de Sokodé.

Le commerce du carburant parallèle appelé « Boudè » est interdit par la loi. L’autorité considère ce commerce comme un danger pour la population du fait que son entreposage soit très souvent source d’incendies avec des pertes en vies humaines et en biens matériels. Des courses poursuites sont légion parfois en pleine ville entre forces de l’ordre et contrebandiers. Il serait florissant dans certaines contrées du pays où les stations de vente officielle de carburant ne font plus recette.

Les saisies sont fréquentes et quelques unes sont abondamment portées à la connaissance du public mais l’utilisation qui en faite après de ces produits considérés frelatés n’est jamais publique. Récemment l’autorité avait avoué sous le bout des lèvres que l’essence saisi servait parfois à alimenter les réservoirs des véhicules du parc automobile policier pour les activités de maintien d’ordre et de sécurisation.

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 951 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire