L’Armée Nigériane a frappé des Officiers de Boko Haram

L'armée nigériane avait par le passé annoncé la mort du chef de Boko Haram

L’information qui suscite le plus d’intérêt dans la presse internationale et des réseaux sociaux concerne l’annonce par l’armée nigériane que son raid lundi dans un fief de Boko Haram a gravement blessé Abubakar Shekau, le chef du mouvement djihadiste du nord du Nigeria.

L’armée nigériane a annoncé que le chef de Boko Haram Abubakar Shekau avait été sérieusement blessé et plusieurs commandants du groupe islamiste tués lors d’un raid aérien sur leur bastion du nord-est du Nigeria.

Abubakar Shekau, dont le leadership à la tête de Boko Haram a récemment été mis en cause, a été « gravement blessé » lors de ce raid mené vendredi sur la forêt de Sambisa, selon un communiqué du porte-parole de l’armée nigériane Sani Usman.

Trois commandants de Boko Haram – Abubakar Mubi, Malam Nuhu et Malam Hamman – ont été tués et plusieurs autres blessés, a ajouté Sani Usman.

L’armée nigériane a déjà plusieurs fois annoncé la mort de l’insaisissable Abubakar Shekau, qui réapparait régulièrement dans des vidéos du groupe.

Cette annonce intervient alors que le secrétaire d’État américain John Ferry se trouve dans la région pour évoquer la lutte contre Boko Haram, dont la rébellion a fait plus de 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés depuis 2009.

Début août, le groupe État islamique, auquel Abubakar Shekau avait prêté allégeance en mars, avait désigné un nouveau chef de Boko Haram, son ancien porte-parole Abu Mosan al Baragouin.

Une semaine plus tard, Abubakar Shekau réaffirmait son leadership dans une vidéo dans laquelle il assurait faire « une responsabilité personnelle » du combat « contre le Nigeria et le monde entier ».

Le Temps avec le NouvelObs

Avatar
A propos Rédaction Le Temps 865 Articles
La Rédaction Le Temps. Une équipe dévouée de journalistes professionnels. Depuis 1999, nous servons à nos lecteurs des informations et analyses de qualités. Notre ligne éditoriale est conforme aux intérêts supérieurs du Togo. Contact: togoletemps@gmail.com/admin@letempstg.com

Laisser un commentaire