L’actualité vue par Le Temps du Togo

Le Burkina bombarde Bana avec des moustiques génétiquement modifiés

Dix mille moustiques mâles génétiquement modifiés ont été introduits à…

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Le ministre Robert Dussey poursuivi pour plagiat

Le chef de la diplomatie togolaise  Robert Dussey  est accusé de plagiat par un de ses collègues universitaires du Gabon. Le Cames, l’institution qui valide les cursus de grades universitaires dans les pays francophones a entamé les démarches de poursuite contre plagiaire. Le faux professeur  risque de perdre son poste d’enseignant à l’Université de Lomé mais certainement pas son poste de ministre. 

Le ministre des Affaires étrangères du Togo, le Professeur Robert Dussey, se retrouve dans de beaux draps, rattrapé par un passé presque parfait où son cursus universitaire apparemment correct serait entaché d’irrégularités qui lui vaudront un procès.

Sa thèse de philosophie  est «truffée de copie malhonnête d’une tierce personne», en l’occurrence un de ses amis Gabonais, rappelle le Conseil africain et malgache pour l’enseignement (CAMES), une institution des pays d’Afrique francophone pour l’enseignement supérieur.

Le Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES) dans un rapport daté du 18 juillet 2016 mandate le CST d’étudier la plainte du Professeur Pierre NZINZI de l’Université Omar Bongo contre Robert Dussey, ministre togolais des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine du Togo. Le CAMES est l’organe qui organise et homologue les diplômes dans l’enseignement supérieur dont le Togo est membre. Et c’est la commission spécialisée du CAMES qui vient de confirmer l’enroulement de la plainte contre le travail de thèse du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration régionale qui est truffée de copie malhonnête d’une tierce personne, selon une dépêche.

A en croire le CAMES, il n’y a aucun doute sur le plagiat, le Professeur Robert Dussey ayant littéralement copié l’œuvre que son ami lui aurait soumise.

Excellent diplomate

Il s’agit d’un cinglant camouflet pour le jeune très fringant  ministre. Le professeur Robert Dussey paraissait intouchable malgré sa présence à la tête de la diplomatie togolaise, signe d’une assurance fulgurante de cet ancien séminariste. Polyglotte (allemand et anglais), ce diplomate de carrière jouissait d’une certaine bienveillance au sein de l’opinion  et de la presse, même si cette dernière l’a égratigné il y a deux ans pour une mineure affaire de mœurs.

Passé par le séminaire Saint-Paul de Bangui, études théologiques en poche, Robert Dussey a un certain entregent et jouit d’une certaine influence pour ne pas dire de réseaux  catholiques qui lui ont permis de sortir le Togo de Faure Gnassingbé de l’isolement après son arrivée sanglante au pouvoir en 2005. Ancien conseiller politique du chef de l’Etat togolais, il est l’artisan du rapprochement  entre le régime et l’ex opposant historique Gilchrist Olympio à travers l’intermédiation de la communauté catholique de San’t Egidio. Avant cette prouesse, il avait par le passé réussit à arracher du général Etienne Eyadema, le passeport  de Gilchrist Olympio. Ce dernier se prétendant opposant numéro un vivait à l’étranger avec un passeport ghanéen. Il est également à l’oeuvre du réchauffement diplomatique entre l’Allemagne et le Togo. L’incendie du Goethe Institut en 2005 par des éléments proches de Faure Gnassingbé, avait exacerbé les tensions entre la République fédérale et le pouvoir togolais.

C’est donc tout naturellement qu’il prit la tête de la diplomatie togolaise. A son actif une politique de rapprochement, quoique brouillonne, entre les Togolais de l’étranger et le régime, d’où la mesure symbolique d’exemption de visa des binationaux.

Sa réussite l’a poussé à une certaine ivresse au point d’avoir le melon gros comme le monde:  L’ambition affichée de ramener le Togo sur la scène diplomatique, et faire de Lomé une place des conférences internationale comme par le passé. Ces dernières années, il multiplia les ambassades un peu partout dans le monde, fit entrer le Togo dans une coalition antiterroriste menée par l’Arabie Saoudite, et poussa le pays dans l’organisation onéreuse d’une conférence sur la sécurité maritime.

Raillé sur les réseaux sociaux

Figure intellectuelle d’un gouvernement peu réputé pour sa matière grise, l’affaire de plagiat risque de le déconsidérer aux yeux de l’opinion. Il suscite déjà les railleries sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook, où on le taxe de paresseux.

 Figurez vous qu’il s’est trouvé chez nous des esprits subtils pour se réjouir de cette affaire. Ils n’ont pas de cœur ces gens-là. Comment peut-on ne pas comprendre notre valeureux ministre des Affaires étrangères, Monsieur Robert Dussey que Dieu l’assiste, qui a pris tout son temps en galopant un peu partout pour expliquer à l’Occident hébété ce qui se passait chez nous, et ce dans toutes les langues ? Quel temps libre aura-t-il pour rédiger lui même un document de 200 pages ? Il faut vraiment être un ingrat pour se moquer de cet homme infatigable qui a consacré tout son temps en expliquant à des interlocuteurs que la presse, par exemple, au Togo était libre mais qu’on allait quand même la libérer. Cet homme qui a dû aussi leur expliquer que le Togo est en marche mais qu’il a besoin d’eux pour le faire courir. Quel temps aura-t-il pour rédiger un document ? S’il vous plait, Divine souhaite vous appeler à un minimum de compassion pour cet homme qui n’a pas un boulot facile, raille un internaute.

En reprenant le titre d’un ouvrage du ministre (ouvrage pour lequel j’espère qu’il ne sera pas poursuivi pour plagiat) ; je dirai : l’Afrique est malade de ses plagieurs, se moque un autre internaute.

 

Le ministre scribouillard

Cette affaire rappelle étrangement les talents d’écrivain du Professeur Robert Dussey. Auteur de plusieurs ouvrages et articles publiés dans des revues scientifiques, l’universitaire-ministre s’est signalé par la parution d’un essai, l’Afrique malade de ses dirigeants. Malgré son titre ronflant, il s’agit d’un ouvrage qui devrait servir à caler les meubles. Tout comme d’ailleurs Une comédie sous les tropiques, un roman publié aux Editions Harmattan, dénué de toute qualité littéraire mais dont le but inavoué est de faire porter à son auteur le titre de romancier comme certains despotes militaires glanent les décorations. Syndrome du maréchal Tito. Le roman porte sur la dénonciation de l’emprise des armées sur la politique africaine. Un coup d’oeil sans doute sur le régime qu’il défend lui-même sur le plan international.

Disciple de l’ancien Premier ministre Edem Kodjo, qui l’a fait entrer dans les cercles de la politique française, Robert Dussey a été fait Chevalier de la  Légion d’honneur  française en 2012. Avec l’affaire de plagiat, il passe en mode Déshonneur.

 

 

5484 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 906 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter