L’actualité vue par Le Temps du Togo

Médias/RDC : Cinq journalistes "enlevés" à Kinshasa

Cinq journalistes d'un tri-hebdomadaire paraissant à Kinshasa "enlevés" après la…

Le Togo communique sur l’organisme de sécurité sanitaire des aliments

Le Togo est en chantier pour créer un organisme de…

Vers l’interconnexion des douanes de cinq pays ouest-africains

Réunis à Lomé, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le…

Angola : Le président se réjouit d'avoir freiné la corruption

Le président angolais s'est réjoui des résultats obtenus sur le…

Appel aux bonnes pratiques dans le commerce café-cacao

A l’orée de la campagne de commercialisation du café-cacao, les…

Sierra Leone: le gouvernement annule un contrat avec la Chine

Le gouvernement sierra léonais résilie un contrat de 300 millions $…

L'ancien footballeur Bonaventure Kalou gagne la mairie de Vavoua

L'ancien international ivoirien Bonaventure Kalou a été élu maire de…

Dapaong : Une grotte mariale dédiée au pèlerinage des fidèles

Après quinze ans d’existence, la paroisse Bon Pasteur de Natbagou…

Caravane en vue contre l’accaparement des terres par les nantis

Une caravane ouest-africaine sur le droit à la terre et…

Côte d'Ivoire : Bonaventure Kalou veut devenir Maire

L’ancien attaquant international ivoirien, Bonaventure Kalou veut devenir maire pour…

Koroki change d’entraîneur après trois journées de championnat

La première division du championnat national de football enregistre un…

Justice tchadienne : séquestrée à 14 ans, Hawariya n’y croit plus

Deux ans après l'affaire du viol de Zouhoura, la justice…

Afrique du Sud : Le roi des Zoulous récuse les réformes…

Le roi des Zoulous a demandé au président sud-africain à…

Des prisonniers prennent le contrôle d'une prison de Juba

Des prisonniers ont provisoirement pris le contrôle d'une partie d’une…

Second repas pour les détenus de la prison de Sokodé

L’Union Européenne UE et l’ONG allemande DAHW ont conjointement aidé…

Démantèlement d’un vaste réseau de prostitution en France

Un vaste réseau soupçonné d'avoir collecté et blanchi des dizaines…

RDC : Quatre opposants mettent en garde la commission électorale

Selon quatre candidats de l'opposition congolaise la commission électorale devrait…

Handicap International forme des régisseurs de prisons

Le programme Handicap International Humanité et Inclusion célèbre la question…

La région des savanes s’offre un centre d’appareillage

Pour soutenir les personnes vivant avec un handicap il est…

RDC : Koffi Olomide contre la « machine à voter »

Le roi de la rumba Koffi Olomide rejette la "machine…

Burkina Faso : Trois gendarmes "grièvement blessés" dans une attaque

Trois gendarmes burkinabè ont été grièvement blessés lundi dans une…

Melania Trump en Afrique pour les enfants et leur Bien-Être

La Première dame des Etats-Unis, Melania Trump a entamé mardi…

Dankpen: La foudre tue trois femmes dont deux coépouses

Trois peulhes ne se sont pas trouvées au bon endroit…

Afrique du Sud : Desmond Tutu de nouveau hospitalisé

L’ancien archevêque anglican sud-africain Desmond Tutu a été hospitalisé jeudi…

La Voix de l’Amérique diffusera désormais au Togo

 Par une convention, La Voix de l’Amérique, est désormais autorisée…

Sierra-Leone : Des Chinois accusés d’exploitation illicite des mines expulsés

La Sierra-Leone va expulser 38 ressortissants chinois accusés d'avoir exploité…

Angola : Filomeno dos Santos incarcéré pour corruption

Le fils de l'ex-président angolais Jose Eduardo dos Santos, Jose…

Le Burkina bombarde Bana avec des moustiques génétiquement modifiés

Dix mille moustiques mâles génétiquement modifiés ont été introduits à…

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Amnesty International déplore l’usage arbitraire et excessif de la force à Mango

Le 08 décembre dernier quand le Ministre Agbétomey Kokouvi des droits de l’homme estimait que la situation des droits de l’Homme a connu des «avancées» au Togo, la ville de Mango enterrait l’un de ses fils cinquantenaire fauché par l’agression physique dont il a été victime lors des manifestations pacifiques pour s’opposer à l’initiative de la relance d’une aire protégée dans la région.
Concernant justement le déroulé des évènements à Mango, l’Ong de défense des droits humains, Amnesty International écrit ce 11 décembre dans un communiqué de presse rendu public que « les forces de sécurité togolaises ont tiré à bout portant et battu des personnes non armées, en tuant deux et en blessant 87 autres, y compris des femmes enceintes, au cours de représailles sur les habitants de Mango » les 26 et 27 novembre derniers. Mango n’avait connu de manifestations du genre de son histoire.
Sur le bilan des deux manifestations, Amnesty écrit que «entre le 6 et le 7 novembre, cinq personnes ont été tuées». Amnesty déplore 8 morts dont le dernier « un homme d’une cinquantaine d’années succombé à ses blessures le 6 décembre après avoir été frappé à coups de bâtons par les ‘bérets rouges’ pendant l’intervention du 27 novembre ».

La torture refait surface
Il a fallu Mango pour nous remémorer les vieux démons de la pratique de la torture. Là où le Garde des Sceaux saluait l’adoption du nouveau code pénal par le parlement togolais, le 2 novembre dernier, code qu’on dit avoir « domestiqué les conventions de Genève relatives au droit international humanitaire et la convention contre la torture ou d’autres traitements cruels inhumains et dégradants», Amnesty explique avec détails, qu’à la mort du commissaire tué par la foule à Mango, des dix personnes ayant été arrêtées, trois sont encore en détention et « plusieurs d’entre elles ont été victimes de mauvais traitements au moment de leur arrestation. Un des détenus rencontré à Dapaong[…] portait des plaies ouvertes au niveau du dos, des poignets, de la main et des bras ».
Torture
François Patuel, chercheur à Amnesty international, ayant participé à l’enquête sur les évènements de Mango et présent ce matin à la publication du rapport à Lomé, estime que « les responsables de ces mauvais traitements doivent être identifiés et punis » pour allier les mesures pénales aux mesures disciplinaires que la hiérarchie dit avoir entamées contre les auteurs de la répression. Les témoignages de quelques rescapés rapportent que des traitements cruels ont été administrés aux jeunes lors de la manifestation. Ceux-ci, alors qu’ils étaient arrêtés et conduits de la gendarmerie en plein midi dans la cour du préfet de la localité, avaient été contraints à rouler sur place dans la poussière et ensuite de fixer les rayons du soleil. Ceux qui fermaient leurs yeux subissaient la bastonnade des hommes en treillis.

Abus dans l’encadrement des manifestations
Mango montre les limites actuelles de l’encadrement des manifestions publiques par les forces. Le recours aux forces de troisième génération est récurrente et excessive. Un préfet militaire paniqué, ne se démarque que rarement de l’usage de la force brute lors des manifestations publiques, d’où la contestation des méthodes du colonel Awaté remplacé par un autre militaire, chef d’escadron de la gendarmerie. Novembre ne marque pas le début des manifestions contre la faune en réhabilitation dans la zone mais le sommet de la répression. En octobre des manifestations pacifiques avaient été autorisées et qui se sont déroulées sans incidents. La situation actuelle est encore tendue. Des huit tués, tous ne sont pas enterrés, les blessés tiennent les centres de santé pour sièges de l’insécurité et les nombreux réfugiés vivent le fantôme là où ils s’y trouvent actuellement.

2974 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 205 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter