L’actualité vue par Le Temps du Togo

Le Burkina bombarde Bana avec des moustiques génétiquement modifiés

Dix mille moustiques mâles génétiquement modifiés ont été introduits à…

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Renforcement pour une meilleure cogestion des aires protégées du Togo

Aires protégéesQuarante-cinq délégués issus de différents services techniques de gestion du Complexe Oti-Kéran- Mandouri (OKM) et d’autre parties prenantes à la gestion des Aires Protégées (AP) au Togo ont participé les 5 et 6 octobre à Kandé (chef-lieu de la préfecture de la Kéran), à une rencontre de renforcement sur les techniques de gestion participative ou de cogestion des Aires Protégées du Togo (AP).

La rencontre intervient dans le cadre du Projet de Renforcement des Aires Protégées du Togo (PRAPT) et la Direction des Ressources Forestières (DRF) avec le concours technique et financier du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).

La rencontre était un cadre pour développer les compétences du personnel de gestion du complexe OKM et d’autres parties prenantes en techniques de gestion participative ou de cogestion des aires protégées au Togo.

Les 45 délégués participants sont arrivés de Dapaong, Mandouri, Mango, Kandé, Kara, Fazao- Malfakassa, Lomé et Togodo-sud pour aborder les questions principales autour de l’analyse des parties prenantes et leur implication, la décentralisation; les stratégies et mécanismes d’implication des collectivités locales, la gestion des conflits liés à la gestion participative, l’utilisation des ressources et partage des bénéfices. L’expérience du Bénin a été partagée avec les participants.

Autrefois et surtout avant les années 90, les aires protégées du Togo faisaient l’objet d’une gestion centralisée et unilatérale et l’évocation de la question rimait avec la répression. Certaines personnes avaient droit de vie et de mort sur ceux qui osaient s’aventurer à quelque endroit que ce soit de ces réserves, ne serait-ce que pour éloigner quelques rongeurs des cultures ou pour se procurer quelques brins de bois de chauffe. En réponse l’on livre les présumés contrevenants à la ripaille de ces animaux féroces. Des noms de tristement célèbres officiers militaires, auteurs de ces actes, ont été dénoncés. La conférence nationale a été l’occasion pour les riverains et représentants de dénoncer ces pratiques inhumaines. Les aires protégées, aux yeux des riverains, n’avaient aucune valeur et les actes de vengeance de ces populations qui s’en sont suivis ont poussé à la dérégulation de l’écosystème et à la dégradation de l’environnement. Les aires protégées se sont rétrécies du fait de l’extension des pratiques culturales.

La nouvelle approche de cogestion des aires protégées a un soubassement plus humain et préconise la participation communautaire et inclusive dans une dynamique plus accrue de la communication pour impliquer et responsabiliser plus d’acteurs appelés désormais à développer des compétences en vue d’œuvrer à préserver les essences locales et les espèces carnées rares dans toutes les aires.

1857 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 28 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter