Le lieutenant-colonel Massina Yotrofei  nommé à la tête de la gendarmerie nationale

Massina_Yetrofei2

 

Faure Gnassingbé a finalement trouvé un point de chute au très sulfureux  colonel Massina Yotrofei, ex-directeur  de l’Agence nationale du renseignement (ANR). Il vient de le nommer à la tête de la gendarmerie nationale, une nomination dans l’optique de la réorganisation administrative de l’armée togolaise dont le décret a été signé pris ce 9 octobre en conseil des ministres. A la tête de l’ANR, le lieutenant-colonel était cité dans les dérapages, notamment les violations des droits de l’homme, dont s’est rendue coupable  l’Agence. On peut citer le cas des personnes détenues dans l’affaire d’atteinte à la sûreté de l’Etat, impliquant Kpatcha, le propre demi-frère du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé. La Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) avait dans un rapport relevé les cas de tortures et autres traitements inhumains et dégradés  opérés par les agents de l’ANR sur les personnes illégalement détenues, avec la bénédiction de Yotrofei Massina.

Le controversé lieutenant-colonel est également cité dans les mésaventures de Pascal Bodjona, l’ancien ministre de l’Administration territoriale et ancien numéro 2 du régime. Selon des sources officieuses, le chef de l’Etat se serait basé sur de faux rapports de l’ANR pour donner son accord aux poursuites judiciaires à l’encontre de son ex-bras droit.

Homme de main, homme de l’ombre, le taciturne lieutenant-colonel a été renvoyé  à l’étranger en 2013  pour compléter ses études, histoire de taire les récriminations de l’opinion. A la grande surprise, on l’a retrouvé à l’Agence à son retour. Il n’a plus fait de vague depuis ce retour sur la pointe des pieds. En privé, le lieutenant-colonel est réputé pour son goût éclectique et sa connaissance des arts. C’est probablement lui qui s’occupera de la sécurité de la présidentielle 2015 !

Son remplaçant, le lieutenant Colonel  Koulemaga Kassawa devient le nouveau directeur général de l’Agence nationale des renseignements (ANR).

Le conseil des ministres a procédé également à d’autres nominations. Le Colonel Awoki Panassa, ancien Directeur Général de la Gendarmerie est nommé Chef d’État-Major particulier du Président de la République.  Le capitaine de vaisseau Takougnadi Nayo alors Chef d’État-Major particulier du Président de la République devient Chef d’état-major de la Marine nationale.  La Direction de  l’Agence de sûreté de l’aéroport international Gnassingbé Eyadema revient au commandant Alaharé Djimédi.  Le Commandement de la 1ère et 2ème région de gendarmerie reviennent au lieutenant-colonel Akpovi Kossi et au Lieutenant-colonel Amana Kodjo.  Les colonels   Kegnon Kodjo et Kpakpabia  Bayakidéou sont nommés  respectivement commandants de la 1ère et de la 2ème région militaire .

Selon l’article 5 du décret portant réorganisation militaire territoriale, il est créé une première région couvrant les régions maritimes et plateaux et une deuxième couvrant les régions centrales Kara et Savanes. Deux régions de gendarmerie ont également été créées.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 797 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Soyez le premier à commenter

Commenter cet article