L’actualité vue par Le Temps du Togo

Le Burkina bombarde Bana avec des moustiques génétiquement modifiés

Dix mille moustiques mâles génétiquement modifiés ont été introduits à…

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

A la veille de la présidentielle, Alberto Olympio lance un appel historique à la jeunesse togolaise

Alberto Olympio, candidat à la présidentielle 2015

Alberto Olympio, candidat à la présidentielle 2015

Dans une déclaration rendue publique le 6 octobre dernier, le Président du Parti des Togolais, Alberto Olympio rend hommage à la Jeunesse togolais, à la base du soulèvement populaire du 5 octobre. Après avoir rappelé les circonstances du soulèvement, il  a rendu un vibrant hommage aux deux activistes de la CDPA, Logo Dossouvi  et Tino Agbelenko, pour « Avoir osé exercer leur droit inaliénable et constitutionnel de citoyen : Celui d’exprimer librement leur opinion, sans que leur sécurité et intégrité physique n’en soient inquiétées« . A une époque où il était suicidaire  de mener une telle entreprise.

Le président du Parti des Togolais a mis en cause la justice instrumentalisée de l’ère du parti unique, et n’a pas manqué de souligner la persistance de ces mascarades de procès qui continuent à défrayer malheureusement la chronique:

24 ans après, ces pratiques d’un autre temps, sont encore malheureusement d’une intolérable banalité dans notre pays. Trop d’Hilaire Logo Dossouvi et de Tino Doglo Agbelengo se sont retrouvés dans les prisons togolaises, précipités par un appareil judiciaire plus soucieux de la préservation de l’intérêt de la classe dirigeante que de la protection du droit des citoyens, dénonce le candidat à la présidentielle 2015.

Des pratiques qui témoignent de la continuation d’un régime pervers contre lequel de nombreux jeunes se sont battus au prix de leurs vies:

En cette date anniversaire du 05 Octobre, nous ne saurions garder sous silence le fait que trop d’étudiants, de journalistes, de politiques, de commerçantes, d’entrepreneurs et de togolais de tous bords subissent encore le revers d’un appareil judiciaire devenu un instrument de mise au pas cadencé au rythme d’un régime cinquantenaire. L’insécurité judiciaire est devenue un épouvantail qui fait fuir les investisseurs.

 

Tout en évoquant les acquis du 5 octobre- les libertés de la presse et d’expression, multipartisme, M. Alberto Olympio fait remarquer le caractère « insidieux » de ces changements pour rappeler aux Togolais que la lutte est loin d’être terminée.

Mais à y regarder de plus près, le mal qui ronge notre peuple et le prive de sa liberté, loin d’être éradiqué, est toujours là, devenu plus insidieux.

Outre les intimidations et les menaces, l’arme économique est utilisée aujourd’hui pour obliger le peuple à regarder dans la même direction, celle qui conduit le peuple à la misère, déclare le premier candidat déclaré à la présidentielle 2015.

Le président du Parti des Togolais a également interpellé le gouvernement togolais sur l’inéluctabilité de la démocratie, en lui demandant de ne pas compter sur « l’apparente stabilité du pays » pour faire l’impasse sur « la libre expression démocratique des citoyens. »

Nous ne pouvons en tant que Nation, continuer à affirmer devant l’opinion nationale et internationale que nous sommes une démocratie libre et pacifiée alors que nos élections de par leur organisation et leur déroulement prêtent tant à l’approximation et à la corruption des règles démocratiques dont découlent confusion et protestations, suggère-t-il au gouvernement.

5 octobre AO

Moyens humains,  financiers, techniques, diplomatiques pour gagner la présidentielle 

Néanmoins c’est sur le verrouillage des institutions par une recomposition d’une CENI et d’une Cour Constitutionnelle à la solde du pouvoir, que le prochain candidat Alberto Olympio se démarque du reste de l’opposition. Après avoir fustigé, le refus des réformes institutionnelle et constitutionnelle,  la composition actuelle de la CENI qui ne suscite même pas l’adhésion de ceux qui ont participé au vote de ses membres, les nominations à la Cour Constitutionnelle, et l’expulsion du responsable du Projet Pascrena de l’Union Européenne, le candidat Alberto Olympio demande aux populations de rester mobilisées pour faire échec au pouvoir dans les urnes.

 Je tiens à assurer à chaque togolais participant aux élections à venir, que tous les moyens humains, financiers, technologiques et diplomatiques à notre disposition seront mis en œuvre pour la surveillance et la protection du vote de nos concitoyens. Nous ne transigerons pas sur ce point fondamental et pèserons de tout notre poids pour que la transparence du processus électoral et l’expression de la vérité des urnes soient effectives cette fois-ci, et pour toujours, souligne le candidat.

En retour je vous demande de vous mobiliser. Allons-nous inscrire massivement sur les listes électorales. Soyons plus que nombreux pour aller voter.

Tenant compte de l’histoire du processus démocratique et des échecs itératifs de l’opposition, M Alberto Olympio demande d’oser une nécessaire et incontournable « autocritique de nos modes opératoires et de nos perceptions des relations entre les différentes composantes du peuple« .  Il en appelle à beaucoup plus d’imagination de la part des opposants pour ne pas laisser les populations « gagnées par la fatalité »  » sombrer dans une désespérance qui annihilerait les énergies, après tant d’années de lutte courageuse« .

Nous avons le devoir d’oser de nouvelles voies, avec une nouvelle vision, de nouveaux concepts dans les relations intercommunautaires. Nous devons être créatifs, pour nos enfants, pour les générations futures et pour l’ensemble de notre peuple. Sortons des obligations de moyens et engageons-nous dans la voie des obligations de résultat, conseille le candidat du Parti des Togolais.

Le président du Parti des Togolais clôt son discours en conviant les Togolais en la méditation de cette citation d’Albert Einstein :

« La folie consiste à répéter à l’infini la même opération en espérant que le résultat va changer », selon le découvreur  de la loi de relativité générale.

 Discours historique 

Le discours du 5 octobre d’Alberto Olympio est produit dans un contexte de tensions et de confusions  sur le théâtre politique, à l’orée de la présidentielle 2015. Plusieurs chefs religieux chrétiens ont dans une adresse à la classe politique demandé la réintroduction à l’Assemblée nationale du texte de loi portant réforme constitutionnelle. Le Président de la Cour Constitutionnelle, Aboudou Assouma, cette double casquette qui ne cache plus sa vassalité au pouvoir en place, s’est mué en activiste d’UNIR pour déclarer  à Republicoftogo, le site officiel du Togo,  que « l’Accord politique global est caduque » et qu’il « faut tourner la page des réformes« .  Et au même moment, Jean Kissi, de la Coalition Arc-en-ciel, affirme qu’il n’y aura pas d’élections sans réformes!!!. Une rengaine, une polémique connue à la veille de chaque élection mais qui aboutit finalement à la tenue du scrutin, avec la participation de l’opposition, le plus souvent dans la précipitation et l’impréparation intégrales.

Alberto Olympio fait une déclaration historique en demandant à tous de mobiliser les moyens humains, financiers, techniques et diplomatiques pour prendre le pouvoir de Faure Gnassingbé à son propre piège.  Fondateur de la société informatique Axxend Corporation, passé lui-même par Microsoft et les plus grandes entreprises informatiques européennes, Alberto Olympio s’aventure sur un terrain sur lequel il a engrangé d’énormes expériences. Il a non seulement financé la campagne présidentielle du candidat Ibrahima Boubakar Keita, actuel président du Mali, mais son entreprise a fourni la logistique pour la surveillance. Son amitié avec le chef d’Etat du Niger, le social-démocrate Mahamane Ousmane, n’est pas le secret le mieux gardé de l’Afrique Occidentale. Homme d’affaires prospère,  il a un carnet d’adresses impressionnant. Il est connu en Europe et aux Etats-Unis. Il y a un mois, il entamait une tournée européenne pour rencontrer les dirigeants politiques, dont le ministre des affaires étrangères du Portugal.

3172 Vues totales 4 Vues ce jour
(Visited 33 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter