L’actualité vue par Le Temps du Togo

Angola : Filomeno dos Santos incarcéré pour corruption

Le fils de l'ex-président angolais Jose Eduardo dos Santos, Jose…

Le Burkina bombarde Bana avec des moustiques génétiquement modifiés

Dix mille moustiques mâles génétiquement modifiés ont été introduits à…

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Burkina Faso : Des démissionnaires du CDP retournent au CDP !

En politique, quand on  sait qu’on n’a pas assez de surface, il vaut mieux ne pas lancer une fronde.  Des politiques burkinabés opposants à Blaise Compaoré viennent de l’apprendre à leurs dépens. Deux démissionnaires du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) de Blaise Compaoré, partis créer le Mouvement du peuple pour le progrès, viennent de démissionner pour retourner à leurs anciennes amours.[amazon template=banner easy]

Le MPP est le parti regroupant les dissidents du CDP  qui se sont  ligués contre la révision de la Constitution devant permettre à Blaise Compaoré de rempiler pour un énième mandat à la tête du Burkina Faso.

Selon le journal en ligne Burkina 24,   ces démissionnaires se réclamant « militants » du MPP,   retournent au CDP.

« C’est en âme et conscience, après analyse de la situation interne que nous avons pris librement cette importante décision », écrivent les démissionnaires dans la correspondance.  Ils mettent en cause des « dysfonctionnements » et des « manquements graves qui minent le MPP en ce moment ».

Selon le Secrétaire général du MPP, Clément P. Sawadogo, les deux cadres partants sont Mohamed Traoré,  membre du Bureau politique national et  d’un membre d’une structure du parti dans la Comoé, Mamadou Somah.

Cependant le parti explique autrement la démission des deux membres importants par des « pressions multiformes ».

« Il faut à notre jeunesse de la solidité pour  résister aux appâts et aux pressions », a  commenté M. Clément Sawadogo.

Juste. Beaucoup de coups sont permis en politique où il y a moins de morale. C’est pour cela que l’exercice de la politique  commande d’être un peu vertueux, sinon on finit par le payer. Beaucoup d’opposants africains n’ont jamais su aller jusqu’au bout de leur logique de combat à cause de certaines compromissions avec le pouvoir.

Roche Kaboré pendant une manifestation du MPP

Le président burkinabé fait face à une fronde immense de la part de son opposition et de la société civile opposée à la tenue d’une révision constitutionnelle instaurant un sénat dont le but logique devant valider une révision constitutionnelle portant sur le  nombre de mandat présidentiel.

le président Blaise Compaoré est au pouvoir depuis octobre 1987, suite à l’assassinat de son ami, le capitaine Thomas Sankara. Depuis, Blaise Compaoré cherche à s’accrocher à tout prix au Palais de Kosyam.

Plusieurs gigantesques manifestations sont organisées à travers le pays pour dénoncer l’organisation d’un référendum pour valider cette révision constitutionnelle.

2343 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 73 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter