Zimbabwe: Les infirmiers mettent fin à trois mois de grève

Il faut laisser le temps au nouveau ministre de la Santé de s’installer pour qu’il puisse répondre aux revendications, a expliqué Enock Dongo, président de l’Association des infirmiers du Zimbabwe (ZINA) qui représente 15.000 professionnels.

Le vice-président Constantino Chiwenga, un général à la retraite, a été nommé à ce poste en août. Son prédécesseur avait dû partir après des accusations de corruption sur un important contrat pour l’achat de tests et de matériel de protection contre le coronavirus.

« Nous avons encouragé nos adhérents à retourner au travail pour laisser une chance au ministre. Il a écouté nos revendications, a reconnu qu’il s’agissait d’exigences raisonnables et a promis d’y répondre », a-t-il expliqué.

La grève avait commencé en juin dans un contexte d’inflation galopante — aujourd’hui à plus de 800% — qui a drastiquement réduit les salaires. Les infirmiers avaient ensuite été rejoints par de nombreux médecins, en pleine crise du coronavirus. Selon les derniers chiffres disponibles, le pays a recensé 208 morts pour un peu plus de 7.000 cas.

avec Afp

A propos Omaboe Akpovi 1101 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire