Will Smith : comment il a fait perdre 75 millions de dollars à ses producteurs

Si, dans les années 90 et 2000, Will Smith était l’un des acteurs les plus bankable d’Hollywood, c’est beaucoup moins le cas depuis une petite décennie. Même si Aladdin a quelque peu redoré son blason, l’acteur jouait gros avec la sortie de Gemini Man, le film de science-fiction d’Ang Lee dans lequel il se bat contre son propre clone. Malheureusement, l’ambitieux long-métrage n’a pas eu le succès escompté. Avec 120 millions de recettes mondiales à ce jour, le box-office de Gemini Man ne permet en aucun cas à leurs producteurs de rentrer dans leurs frais. En raison des coûteuses techniques d’effets spéciaux utilisées, le budget du film s’élève à 140 millions de dollars. Une coquette somme à laquelle il convient d’ajouter une bonne centaine de millions de dollars supplémentaires, destinée aux frais de promotion et de marketing.

Les producteurs gardaient tout de même l’espoir que Gemini Man se refasse une santé grâce au marché chinois, d’autant que le long-métrage est réalisé par le taïwanais Ang Lee et qu’il a été financé en partie grâce à des capitaux venus de Chine. Mais Gemini Man y a moyennement démarré, avec seulement 21 millions, derrière Maléfique : Le Pouvoir du mal. Selon The Hollywood Reporter, même si le marché chinois limite la casse, les producteurs perdront environ 75 millions de dollars. C’est très loin du trou de 170 millions de dollars laissé cette année par X-Men : Dark Phoenix dans les caisses de la Fox, mais cela fait quand même très mal au portefeuille… La bonne nouvelle, si on peut l’appeler ainsi, c’est que les pertes attendues de Gemini Man seront réparties sur quatre sociétés différentes qui ont partagé le financement du long-métrage. Pour Will Smith, le prochain test de popularité se nomme Bad Boys For Life, le troisième volet de la saga policière, dans les salles le 22 janvier 2020.

Avec teleloisirs.fr

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 996 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire