Mali : Deux postes de l’armée attaqués, deux civils tués

Deux postes de l’armée malienne proches de la frontière avec le Burkina Faso ont été attaqués lundi par de présumés jihadistes. Le bilan est mitigé.

“Les postes #FAMa de #Mondoro et de #Boulkessy ont été attaqués ce matin, 30 septembre 2019, par des terroristes.”, a indiqué l’armée sur Twitter, en ajoutant que “les détails suivront”.

“Au moins deux civils ont été tués à Mondoro”, a indiqué à l’AFP un élu local. “Dans la nuit, les jihadistes armés sont venus à Mondoro. Ils sont allés dans le poste de commandement du camp situé à l’est. Ils ont tiré. L’armée a reculé. Les tirs des jihadistes ont tué deux civils et en ont blessé trois”, a raconté cet élu de Mondoro sous anonymat. “Le bilan de l’attaque est de deux morts et de trois blessés par balle, de deux véhicules pick-up avec des munitions, de deux chameaux et de 12 vaches emportés par les jihadistes”, a confirmé une source sanitaire sur place, jointe par messagerie.

Aucun bilan n’était encore disponible à la mi-journée pour l’attaque contre le camp de Boulkessy, qui a été la cible de “tirs d’obus”, selon une source militaire malienne interrogée par l’AFP.

Mondoro et Boulkessy sont deux localités du centre du Mali, région en proie aux attaques jihadistes et aux violences intercommunautaires qui ont fait des centaines de morts ces dernières années.

Le Temps avec Afp

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 993 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire