Nigeria : L’armée ferme les bureaux nord-Est de l’ONG Action contre la faim

L’armée nigériane a fermé les locaux de l’ONG française Action contre la faim (ACF) dans le nord-est du Nigeria, foyer de l’insurrection de Boko Haram, ont rapporté jeudi des témoins et des employés d’ACF, dont six membres sont toujours aux mains du groupe djihadiste.

Les soldats sont arrivés mercredi soir dans la grande ville de Maiduguri à bord de deux camions militaires et “ont demandé à tout le monde d’évacuer les bureaux”, a expliqué un employé de l’ONG sous couvert de l’anonymat. “Ils montent la garde devant le bâtiment depuis lors”.

Il est confirmé jeudi après-midi qu’un véhicule Hilux de l’armée était toujours stationné devant les locaux avec “plusieurs soldats à son bord et sur la voie”.

Le directeur-pays d’ACF, Shashwat Saraf, a confirmé, dans une interview, la fermeture de ses bureaux à Maiduguri, la capitale de l’Etat du Borno. “Nous sommes très surpris”, a-t-il fait savoir. “Pour l’instant, nous n’avons toujours aucune information, bien que les faits se soient déroulés (mercredi) soir”, a souligné M. Saraf.

Six employés d’ACF, dont des contractuels, sont toujours détenus aux mains du groupe ISWAP, la branche de Boko Haram affiliée au groupe Etat islamique, après leur enlèvement le 17 juillet.

Les relations entre l’armée nigériane et les ONG dans le nord-est du Nigeria ont toujours été très tendues.

Le Temps avec Afp

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 971 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire