Mali : Plus de 95 personnes tuées dans un village dogon

Au moins 95 tués au cours d’une attaque d’un village  dogon au centre du Mali,  par des hommes armés. Les recherches d’autres corps sont en cours, d’après les autorités locales.

Le village dogon de Sobane-Kou, dans le centre du Mali, ressemble à un champ de ruines.  Les sources sécuritaires évoquent un village « quasiment rasé »,  de « corps calcinés ».   Des hommes armés ont en effet attaqué le village dans la nuit de dimanche à lundi.

Cette attaque n’est pas la première et intervient dans un contexte de violences politiques et d’affrontements intercommunautaires  dans un pays devenu instable depuis 2012.

Le Mali est en proie à une grave instabilité due à de réguliers attentats  islamistes au centre du pays et à des mouvements irrédentistes touaregs au Nord.

Au centre du pays, le courant ne passe plus entre les différentes communautés et les populations peules accusées d’être le bras armé du chef djihadiste Amadou Koufa, héraut d’une refondation de l’empire islamiste  peul du Macina. Le pays a enregistré l’année dernière et cette année plusieurs attaques dogons contre des villages peuls, dont une des attaques a fait au moins 300 morts.

L’attaque de Sobane-Kou est probablement une  vendetta  de la part des hommes armés peuls.

En dépit de la présence de la force française Bakhane et de l’Onu, la lutte contre l’islamisme dans le Mali patine.  Et le gouvernement malien, malgré des accords de paix signés avec Touaregs au Nord, peine à ramener la stabilité dans le pays.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 836 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire