La Cour suprême donne raison à Pascal Bodjona

La Cour suprême déboute Mme Betty Chausson qui accuse l’ancien ministre Bodjona d’avoir usurpé du nom de son association pour son slogan au scrutin à venir.

L’ancien bras droit de Faure Gnassingbé était ce mardi à la justice. Il devait répondre à une double convocation. L’ancien ministre était attendu au Tribunal de première instance de Lomé et devait également répondre à une convocation de la chambre administrative de la Cour suprême en charge de l’examen et de la validation des candidatures pour les élections locales.

La Cour suprême a finalement débouté Mme Betty Chausson qui se réclame présidente de l’association « Ensemble le Togo ». L’instance suprême a relevé « un défaut de qualité à agir » de la plaignante.  C’est donc la fin d’un feuilleton qui a cristallisé l’attention à Lomé ces dernières heures. Hier, l’affaire avait pris une autre tournure lorsque Pascal Bodjona est sommé de se présenter devant les tribunaux ce mardi.

Tout est parti d’une plainte de l’association « Ensemble le Togo » au lendemain de la candidature de Pascal Bodjona aux élections municipales. Il est tête de la liste « Ensemble pour le Togo » (E-Togo) dans la commune d’Agoè. La similitude avec les noms a servi de prétexte à Mme Betty Chausson, présidente  d’ « Ensemble le Togo » pour assigner en justice l’ex-homme à tout faire de Faure Gnassingbé.

Mais la Cour suprême du Togo ne lui a pas donné raison. C’est donc une victoire d’étape pour Pascal Bodjona. La prochaine reste le déroulement du scrutin qui se déroulera le 30 juin. Le pouvoir de Lomé lâcherait-il les baskets de l’ancien ministre dont la candidature à ces élections locales est perçue comme un test pour la présidentielle de 2020?  Rien n’est sûr. C’est pourquoi nombreux ont vu dans cette nouvelle convocation de Pascal Bodjona, une cabale.

Bien avant le verdict de la Cour suprême, Mme Betty Chausson est fragilisée dans son propre camp. Paul Amegakpo, Secrétaire Général  d’« Ensemble le Togo » s’est désolidarisé de sa présidente. « Betty Chausson n’est pas habilitée à ester en justice au nom de Ensemble pour le Togo d’une part et, d’autre part, son statut relevant de la loi 1901 donc apolitique est à distinguer du mouvement politique de Bodjona », a-t-il indiqué.

EKLOU de Badj

Avatar
A propos Rédaction Le Temps 878 Articles
La Rédaction Le Temps. Une équipe dévouée de journalistes professionnels. Depuis 1999, nous servons à nos lecteurs des informations et analyses de qualités. Notre ligne éditoriale est conforme aux intérêts supérieurs du Togo. Contact: togoletemps@gmail.com/admin@letempstg.com

Laisser un commentaire