Les Ewés de Tsévié préparent AYIZA 2016, la fête du bercail

Comme à chaque saison, la flamme du lancement de la fête traditionnelle Ayiza chez les Ewés de la préfecture du Zio a été allumée le 28 juillet à Gbatopé (à 5 km à l’est de la ville de Tsévié). Les seize chefs cantons de la préfecture étaient présents. Ils contribueront autour de «Ayiza ou le vivre ensemble pour le développement» jusqu’à l’apothéose le 13 août prochain à Tsévié.

L’ambition c’est de pouvoir mobiliser et réunir les fils et filles de la préfecture autour de l’idéal de l’unité de toutes les composantes sociales de la préfecture et de valoriser le patrimoine culturel. Aujourd’hui il est à regretter que le tissu au sein de cette communauté n’est plus homogène à cause des rivalités socio politiques. Tous les fils et filles ne s’accordent pas sur la façon dont ces célébrations sont organisées. Le pouvoir politique y a trop son emprise.

Ayiza est célébrée par les autochtones de la préfecture comme fête de la moisson du haricot, principale source alimentaire et retrace l’histoire de la migration du peuple Ewé, depuis le berceau à Notsè jusqu’au site actuel où la culture de cette légumineuse avait été répandue. La fête est appelée à devenir un socle pour le développement de la préfecture mais dans la solidarité.

Le flambeau de la fête Ayiza 2016 passera successivement dans les seize cantons avant l’apothéose le 13 août prochain.

Avatar
A propos Emilie ORONG 825 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire