Cinq pays ouest africains complotent contre la fièvre charbonneuse

Une réunion technique régionale sur la lutte contre la fièvre charbonneuse en Afrique de l’Ouest a regroupé du 28 au 30 septembre à Lomé des représentants des services vétérinaires du Bénin, du Burkina Faso, du Ghana, du Niger et du Togo sous l’initiative de la FAO, l’OIE, l’OMS, l’UEMOA, le BIRA –UA et le Centre de Contrôle et de Prévention des Maladies aux Etats Unis d’Amérique(CDC).
L’objectif était de permettre à ces professionnels de la santé publique et de la santé animale d’harmoniser leurs stratégies pour mieux coordonner les actions de lutte contre la fièvre charbonneuse (ou maladie du Charbon).

C’est une maladie commune à l’Homme et aux animaux, souvent liée au contexte de pauvreté rurale et à la capacité des services vétérinaires à y faire face efficacement. Elle sévit dans la région de l’Afrique de l’Ouest agissant parfois sur l’économie, l’élevage avec des conséquences sur le bien-être des populations. Le Togo et le Ghana enregistrent presque chaque année des cas de charbon avec des morts. Le charbon bactéridien se manifeste chez l’animal par une hyperthermie à la suite de laquelle intervient une mort brutale.

Il s’agissait de développer des orientations pour aider les pays à élaborer et mettre en œuvre des programmes nationaux coordonnés à l’échelle sous régionale pour lutter efficacement contre la résurgence des foyers de Charbon dans les zones à risques, ceci dans la perspective de mieux protéger les animaux et la santé des populations et d’accroître les revenus des élevages.

Avatar
A propos Emilie ORONG 795 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire