Pour une résilience des populations togolaises : Le COPED et la FKA vont en croisade contre la propagation de l’idéologie islamiste au Togo

La question est actuelle et importante et préoccupe le Centre d’Observation pour la Promotion de l’Etat de Droit (COPED) et la Fondation Konrad Adenauer. Il s’agit de savoir comment mieux construire la résilience des populations togolaises face à la propagation de l’idéologie islamiste en Afrique de l’Ouest. Elle est débattue dans un atelier national qui a démarré le 31 mars à Tsévié et qui se poursuivra à Sokodé.
Au lancement de cet atelier le Préfet de Zio a lancé la compréhension qu’ont es autorités et le gouvernement du thème de l’atelier notamment « d’une grandeur inestimable pour un pays de paix, laïc, une laïcité qui demande aux croyants de la religion musulmane d’accompagner cette volonté du gouvernement dans la recherche de la paix et la quiétude afin que les mouvements constatés dans notre sous-région puissent être loin de la croyance de nos frères et cette foi en Dieu qui doit aider les gens à avoir le comportement idoine qui amène à vivre dans l’option de la laïcité du pays et le respect de chacun dans l’expression de sa foi ». Les organisateurs disent avoir ouvert ce cadre pour permettre aux imams et prêcheurs de pouvoir discuter et échanger avec les politiques et les autres mouvements religieux sur la relecture des idéologies mais aussi sur les fissures dans la communauté musulmane afin de sauver et éviter les déchirements que l’on constate et qui gagnent la sous-région et particulièrement le Togo. Les causes et les origines de l’intégrisme musulman et le radicalisme de l’islam seront les sujets phares de discussion. L’atelier permettra d’orienter la compréhension vers l’avenir à travers la définition des rôles de chacun dans la préservation du climat apaisé. Sur cet angle les objectifs du COPED rejoignent ceux de la Fondation
L’accompagnement de la fondation allemande, FKA, s’inscrivant dans un processus de dialogue politique, devra ainsi permettre de trouver les recommandations à plaider auprès de l’autorité de la sous-région qui s’est massivement impliquée depuis la naissance de la crise malienne. L’unanimité dans les gouvernements de la sous-région s’accorde autour des défis d’ordre sécuritaire liés à l’extrémisme religieux. Le Togo est dans ce processus.
COLOMBO
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Avatar
A propos Colombo KPAKPABIA 1053 Articles
Colombo Kpakpabia est Directeur de publication du journal Le Temps. Il capitalise plus de 20 ans d'expérience dans la presse écrite et audiovisuelle. Colombo axe son travail sur la recherche et l'efficacité. Contact Email: colombock@gmail.com

Laisser un commentaire