CCIT: les entreprises déplorent la détérioration des affaires

Germain Mèba, Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Togo

La crise politique togolaise a des impacts négatifs sur les activités des entreprises, selon CCIT. 82% des entreprises lient les difficultés à cette crise.

La Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT) a restitué les résultats d’une enquête qu’elle a commanditée sur l’impact de la crise sociopolitique au Togo sur l’activité des entreprises dans le pays.

L’enquête révèle que 71,93% des entreprises déclarent une baisse de leurs chiffres d’affaires au deuxième trimestre de l’’année 2017, soit après le début de la crise actuelle, tandis qu’une écrasante majorité (soit plus de 82,77%) considèrent que leurs difficultés actuelles sont dues à cette crise, avec pour la plupart, une baisse du chiffre d’affaire comprise entre 25 et 50%.

Quant aux entreprises ayant actuellement une mauvaise situation financière, leur taux s’élève à 74,34%. Selon les responsables de la CCIT, cette situation inquiétante doit interpeller les différents acteurs politiques de la majorité et de l’opposition pour trouver une issue à cette crise : «personne ne peut gouverner un pays dont l’économie est à terre », selon Mèba Germain, président de la CCIT. Selon lui, les parties prenantes doivent revoir leurs positions afin de travailler en symbiose pour revenir à la normalité dans l’intérêt du pays, car a-t-il, le secteur privé est le moteur de la croissance et s’il se trouve en difficulté, le pays ne peut pas se développer.

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article