L’actualité vue par Le Temps du Togo

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

Niger : Trois activistes société civile interdits de séjour à Agadez

Venus en séjour à Agadez, trois activistes nigériens, n’ont pu…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

« Marche de la colère »: des foules, quelques heurts et des interrogations

La deuxième journée de manifestations à l’appel de l’opposition démocratique togolaise s’est déroulée à Lomé et dans d’autres villes du pays. Comme hier, les Togolais sont sortis nombreux pour crier leur ras-le-bol contre le « régime cinquantenaire ».

Baptisée « marche de la colère » qui tombait sur le 05 octobre, il y avait de quoi redouter que les manifestations de ce jour ne dégénèrent. Les forces de l’ordre avaient été dépêchées comme d’habitude sur les lieux de rassemblement. Mais elles ont été vite dépassées; surtout du côté d’Adidogomé (nord-ouest de Lomé). Des jeunes ont érigé des barricades avec des pierres et des troncs d’arbre pour empêcher la circulation. Quelques courses poursuites ont eu lieu notamment à Tokoin Casablanca, ainsi que des jets de pierre, sans grand dégât…Des échauffourées ont été signalées dans la soirée, notamment du côté de Dekon (au centre-ville de Lomé). La police a tiré des gaz lacrymogènes sans qu’on sache trop contre quels manifestants…

La marche de ce jour a été caractérisée par la détermination des manifestants. Sifflets, musique, tambours, pancartes: tout était bon pour montrer le ressentiment contre le pouvoir UNIR.

Quel bilan?

Deux constats s’imposent: premièrement l’opposition a tenu son pari de réussir une grande mobilisation de ses partisans à Lomé et dans les villes de l’intérieur du pays. Deuxièmement, ces manifestations se sont déroulées sans violence caractérisée. Il faut remarquer que ce 5 octobre (date anniversaire du soulèvement populaire de 1990), les forces de l’ordre se sont montrées particulièrement réservées (quelqu’un dirait professionnelles). Elles n’ont pas répondu aux provocations des jeunes sur les différents parcours. Mais quelques exactions ont été signalées à la fin de la manifestation, attribuées à la police qui aurait profité de la tombée de la nuit pour régler son compte aux indignés.

Et quoi maintenant?

C’est la grande question à se poser après le déroulement des deux jours de manifestation de ce début octobre. Pour l’opposition, c’est la gestion de la suite des événements qui est la grande inconnue. Va-t-elle poursuivre avec les manifestations de rue comme méthode de fronde contre le régime ou cherchera-t-elle un autre moyen d’action? On ne tardera pas à le savoir. La coalition de l’opposition (14 partis) a démontré sa capacité d’action et a su jouer sur le mécontentement populaire pour remettre le Togo au cœur de l’actualité.

Pour beaucoup d’observateurs, il n’est pas évident que cette opposition parvienne à ses fins sans un renfort des organisations citoyennes. Mais ces dernières tardent à montrer la tête. Depuis l’annonce de la création du Front Citoyen Togo Debout il  y a une dizaine de jours, rien n’a été fait. Or les partis politiques n’ont pas la capacité de maintenir longtemps la flamme de la contestation. Ils ont vocation à se disputer sur des questions de positionner ou de leadership…Certaines supputations ont fait état de quelques difficultés à l’intérieur du groupe.

Les appels au dialogue avec l’arrivée prochaine de la mission d’évaluation de l’OIF (Francophonie) pourrait constituer un motif de répit pour la coalition. Le temps certainement pour tous les protagonistes de se repositionner. Mais pour le gouvernement UNIR ce serait une erreur de croire que les Togolais si mobilisés au pays et à l’étranger vont relâcher de sitôt.

K. Agboglati

2111 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 171 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter