L’actualité vue par Le Temps du Togo

Les pharmaciens mobilisés contre l’usage excessif des antibiotiques

Les pharmaciens célèbrent leur semaine au Togo. Pour cette nouvelle…

Ouganda : Onze écoliers meurent dans l'incendie de leurs dortoirs

Onze jeunes garçons Ougandais ont été tués et 20 grièvement…

Il guettait les proches des patients pour voler leurs motos

Voleur de motos? Un présumé avait sa tactique unique pour…

Togo/Bénin : Négociation pour la délimitation de la frontière maritime

Le Togo et le Bénin négocient la délimitation consensuelle de…

Cameron : Libération de la journaliste anglophone Mimi Mefo

La journaliste anglophone camerounaise, Mimi Mefo, a été libérée samedi…

Tchad : Un an de prison ferme pour "séquestration" d'une mineure

L'époux de la jeune Hawariya, qui l'accusait de l'avoir séquestrée…

eSwatini : La fille du roi, ministre de l'Information du royaume

La fille du roi Mswati III de l'eSwatini, ancien Swaziland,…

Mobilisation pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées

L’Etat togolais mobilise ses partenaires pour la mise en œuvre…

Le Togo accueille un colloque international sur les plantes médicinales

Lomé abritera en décembre un colloque international sur les plantes…

Etude : Des chiens capables de diagnostiquer le paludisme

Des chiens spécialement formés pourraient diagnostiquer le paludisme en flairant…

Niels Högel, «l'infirmier du diable» accusé d'une centaine de meurtres

«Le pire meurtrier d'Allemagne depuis Hitler», «l'infirmier du diable», «le…

Tanzanie : Dar es Salaam appelle à dénoncer les homosexuels

Le gouverneur de Dar es Salaam et environs est en…

Guinée-équatoriale : Alfredo Okenve, a été arrêté et "roué de coups"

Un défenseur des droits humains équato-guinéen, Alfredo Okenve a été…

Gabon : la mouvance Anonymous a attaqué les sites officiels

Des hackers de la mouvance Anonymous ont revendiqué les attaques…

Indonésie : Un avion de Lion Air parti de Jakarta s'écrase…

Un appareil de la compagnie Lion Air a disparu des radars…

Liberia : Weah annonce la gratuité pour le premier cycle universitaire

Le président du Liberia, GeorgeLe président Georges Weah vient d’annoncer…

François Jeronimo Amorin J., héros de la lutte indépendantiste disparaît.

François Jeronimo Amorin Joao compte parmi les ardents militants ayant…

Canal+ condamnée pour un "éloge appuyé" du Togo

La chaîne française Canal+ a été condamnée par le CSA,…

Le Maroc teste son projet de télémédecine en zone rurale

Le Maroc a lancé, le 22 octobre 2018, la phase…

Raila Odinga nommé haut représentant de l'Union africaine

L’Union africaine nomme l’opposant kényan, Raila Odinga haut représentant de…

Arrestation pour contrefaçon de la quinine en RDC 

Deux responsables d'un des plus grands laboratoires pharmaceutiques en RDC…

Ethiopie : au moins 120 clous extraits de l'estomac d'un patient

Des médecins d'un hôpital de la capitale éthiopienne ont extrait…

Le Togo contre la criminalité faunique et floristique

L’autorité chargée de la protection de l’environnement et des ressources…

Médias/RDC : Cinq journalistes "enlevés" à Kinshasa

Cinq journalistes d'un tri-hebdomadaire paraissant à Kinshasa "enlevés" après la…

Le Togo communique sur l’organisme de sécurité sanitaire des aliments

Le Togo est en chantier pour créer un organisme de…

Vers l’interconnexion des douanes de cinq pays ouest-africains

Réunis à Lomé, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le…

Angola : Le président se réjouit d'avoir freiné la corruption

Le président angolais s'est réjoui des résultats obtenus sur le…

Appel aux bonnes pratiques dans le commerce café-cacao

A l’orée de la campagne de commercialisation du café-cacao, les…

Sierra Leone: le gouvernement annule un contrat avec la Chine

Le gouvernement sierra léonais résilie un contrat de 300 millions $…

L'ancien footballeur Bonaventure Kalou gagne la mairie de Vavoua

L'ancien international ivoirien Bonaventure Kalou a été élu maire de…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

« Marche de la colère »: des foules, quelques heurts et des interrogations

La deuxième journée de manifestations à l’appel de l’opposition démocratique togolaise s’est déroulée à Lomé et dans d’autres villes du pays. Comme hier, les Togolais sont sortis nombreux pour crier leur ras-le-bol contre le « régime cinquantenaire ».

Baptisée « marche de la colère » qui tombait sur le 05 octobre, il y avait de quoi redouter que les manifestations de ce jour ne dégénèrent. Les forces de l’ordre avaient été dépêchées comme d’habitude sur les lieux de rassemblement. Mais elles ont été vite dépassées; surtout du côté d’Adidogomé (nord-ouest de Lomé). Des jeunes ont érigé des barricades avec des pierres et des troncs d’arbre pour empêcher la circulation. Quelques courses poursuites ont eu lieu notamment à Tokoin Casablanca, ainsi que des jets de pierre, sans grand dégât…Des échauffourées ont été signalées dans la soirée, notamment du côté de Dekon (au centre-ville de Lomé). La police a tiré des gaz lacrymogènes sans qu’on sache trop contre quels manifestants…

La marche de ce jour a été caractérisée par la détermination des manifestants. Sifflets, musique, tambours, pancartes: tout était bon pour montrer le ressentiment contre le pouvoir UNIR.

Quel bilan?

Deux constats s’imposent: premièrement l’opposition a tenu son pari de réussir une grande mobilisation de ses partisans à Lomé et dans les villes de l’intérieur du pays. Deuxièmement, ces manifestations se sont déroulées sans violence caractérisée. Il faut remarquer que ce 5 octobre (date anniversaire du soulèvement populaire de 1990), les forces de l’ordre se sont montrées particulièrement réservées (quelqu’un dirait professionnelles). Elles n’ont pas répondu aux provocations des jeunes sur les différents parcours. Mais quelques exactions ont été signalées à la fin de la manifestation, attribuées à la police qui aurait profité de la tombée de la nuit pour régler son compte aux indignés.

Et quoi maintenant?

C’est la grande question à se poser après le déroulement des deux jours de manifestation de ce début octobre. Pour l’opposition, c’est la gestion de la suite des événements qui est la grande inconnue. Va-t-elle poursuivre avec les manifestations de rue comme méthode de fronde contre le régime ou cherchera-t-elle un autre moyen d’action? On ne tardera pas à le savoir. La coalition de l’opposition (14 partis) a démontré sa capacité d’action et a su jouer sur le mécontentement populaire pour remettre le Togo au cœur de l’actualité.

Pour beaucoup d’observateurs, il n’est pas évident que cette opposition parvienne à ses fins sans un renfort des organisations citoyennes. Mais ces dernières tardent à montrer la tête. Depuis l’annonce de la création du Front Citoyen Togo Debout il  y a une dizaine de jours, rien n’a été fait. Or les partis politiques n’ont pas la capacité de maintenir longtemps la flamme de la contestation. Ils ont vocation à se disputer sur des questions de positionner ou de leadership…Certaines supputations ont fait état de quelques difficultés à l’intérieur du groupe.

Les appels au dialogue avec l’arrivée prochaine de la mission d’évaluation de l’OIF (Francophonie) pourrait constituer un motif de répit pour la coalition. Le temps certainement pour tous les protagonistes de se repositionner. Mais pour le gouvernement UNIR ce serait une erreur de croire que les Togolais si mobilisés au pays et à l’étranger vont relâcher de sitôt.

K. Agboglati

2375 Vues totales 4 Vues ce jour
(Visited 171 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter