80 ans pour la paroisse Sts Pierre et Paul de Mango

La paroisse sts Pierre et Paul de Mango a célébré ses 80 ans. Eucharistie, chapelets, concerts, neuvaines concourent à la célébration jusqu’en Aout 2017.

Une célébration eucharistique présidée par l’évêque du diocèse de Dapaong, Mgr Dominique Guigbile a marqué le 29 avril, le jubilé de chêne (80 ans), de l’église catholique Sts. Pierre et Paul de Mango.

Cette messe, animée par la coordination des chorales de Mango s’est déroulée en présence de l’Evêque émérite, Jacques Anyilunda, des autorités religieuses et traditionnelles, a permis de rendre grâce à Dieu pour son assistance et ses bienfaits durant tout ce temps pour l’instauration et la consolidation de la foi chrétienne à Mango, une ville islamisée.

Dans son homélie tirée de l’Evangile de St Jean au chapitre 6 versets 16 à 21, Mgr Dominique Guigbile a supplié le Tout-puissant de veiller sur tous ceux qui œuvrent pour la propagation de la bonne nouvelle et rendu hommage aux religieux qui ont contribué à la création de cette église. Le prélat a prié pour l’ensemble des fidèles chrétiens, pour que Dieu leur accorde miséricorde, sagesse, lucidité et humilité pour mieux appréhender la parole divine et être les artisans de paix.

Au cours de cette célébration, Mgr Guigbile s’est appesanti sur la lettre de la Conférence Episcopale des Evêques du Togo adressée au gouvernement, aux hommes politiques, à la société civile, et aussi au peuple togolais, le 26 avril dernier, à la veille de la célébration du 57e anniversaire de l’indépendance du Togo, rappelant notamment un passage de cette correspondance qui fait état de ce que « le Togo va mal, que la paix est précaire, et qu’il est urgent pour tous les acteurs de contribuer pour que les reformes soient opérées pour qu’une paix durable soit instaurée au Togo ».

C’est à l’initiative de Mgr Cessou que la paroisse Sts Pierre et Paul de Mango a vu le jour. Depuis 2016, cette maison de Dieu est dirigée par le curé d’origine allemande Richard Dzierzenga

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article