Evasion massive dans un hôpital psychiatrique au Kenya

Plus d’une centaine de patients de l’hôpital psychiatrique kényan se sont échappés lundi pendant que docteurs et infirmières manifestaient dans la capitale mais plusieurs dizaines de ces patients ont ensuite été retrouvés lors d’une opération policière. Il n’existe que le seul hôpital psychiatrique dans le pays.

Des vidéos, diffusées sur les réseaux sociaux, montraient lundi ces patients en train d’escalader les murs de l’hôpital et courir le long d’une autoroute voisine.

Le chef de la police de la capitale Nairobi, Japheth Koome, a indiqué à l’AFP qu’une opération de police avait été lancée pour les retrouver. « Nous avons déjà arrêté des dizaines (…) de patients qui s’étaient échappés. Les docteurs ont semé la pagaille en laissant les patients tout seuls ».

Quelques cinq mille docteurs, infirmières, pharmaciens et dentistes ont déclenché une grève nationale lundi après l’échec dimanche des négociations en cours entre syndicats et gouvernement sur des augmentations de salaire.

Les syndicats réclament une multiplication par quatre des salaires des médecins, et une hausse de 25 à 40% de ceux des infirmières qui avait été actée en 2013 lors d’un accord de négociation collective qui n’a jamais été appliqué jusqu’ici.

Des centaines de travailleurs en grève ont marché vers le Trésor public à Nairobi, vêtus de blouses de laboratoire, de masques et de charlottes portés dans les blocs opératoires, avant d’être dispersés par la police à coups de gaz lacrymogènes.

Le Temps avec AFP

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 917 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire