Augmenter les sites d’attraction pour développer le tourisme togolais

Vue de quelques sites visités

Le ministère du tourisme envisage de rénover quatre sites d’attraction sur le territoire. Une tournée d’inspection a démarré dans cette perspective avec une délégation du ministère de Commerce et du Tourisme le 29 août à Avévé et Agbodrafo (préfecture des Lacs), et à Togoville (préfecture de Vo). Elle servira à participer à la réhabilitation et la valorisation des sites touristiques au Togo.

La délégation a discuté avec les responsables communautaires d’Avévé et de Togoville sur la possibilité de construire des miradors sur la berge du fleuve Mono afin de permettre l’observation des hippopotames par les touristes ainsi que la construction d’un débarcadère sur la berge du Lac Togo à Togoville pour faciliter l’accès des touristes aux pirogues.

A Avévé, où la présence des hippopotames demeure hypothétique, la communauté a plutôt suggéré la protection, la promotion et la conservation des forêts d’une superficie de 115 ha contenant la biodiversité animale et végétale afin de les sauvegarder pour les générations futures. La délégation a ensuite visité la berge du fleuve Mono ainsi qu’un site d’élevage privé de crocodiles et d’agoutis blancs. A Agbodrafo, les échanges ont porté sur le transport fluvial des touristes et leur débarquement ou embarquement malaisés à Togoville. Les membres de la délégation ont ensuite visité le débarcadère construit par le gouvernement, le centre artisanal, le musée royal et découvert la barque ayant transporté en août 1985 le Pape Jean-Paul II à Togoville et le sanctuaire de la Vierge Marie.
Des consultants seront sélectionnés pour les études de faisabilité des travaux de réhabilitation des sites.
Le Temps avec ATOP

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article