L’actualité vue par Le Temps du Togo

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

Niger : Trois activistes société civile interdits de séjour à Agadez

Venus en séjour à Agadez, trois activistes nigériens, n’ont pu…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Togo, à la recherche de l’apaisement politique après la présidentielle litigieuse

L’élection présidentielle du 25 Avril fait désormais partie du passé. Même si du côté des opposants « participationnistes » on joue les prolongations en s’accrochant à un contentieux électoral officiellement vidé, au sein de la population on commence à se rendre à l’évidence. Faure Gnassingbé et son parti UNIR se sont arrogé un nouveau mandat de 5 ans à la tête du Togo. Du côté des observateurs avertis, on se demande par quel acte le régime va tenter de colmater les brèches à la suite de cette consultation électorale dont les conditions de déroulement ne sont pas exemptes de reproche.

Donner des gages d’ouverture

Il ne sera plus suffisant de faire entrer quelques opposants dans le futur gouvernement pour rassurer les Togolais sur la bonne volonté du pouvoir. On se rappelle, l’élection présidentielle a été organisée après l’échec du dialogue politique. Le gouvernement avait fait capoter les discussions sur les réformes indispensables à la crédibilité du processus politique, lorsque certains opposants avaient voulu imposer que ces réformes soient rétroactives, donc applicables au président en poste. UNIR avait rejeté cette prétention. Et maintenant que son champion a renouvelé son bail, ces mêmes réformes reviennent comme un leitmotiv dont le premier demandeur deviendrait le régime lui-même. L’ouverture attendue a déjà fait l’objet d’une promesse faite aux dirigeants de la CEDEAO. Il concerne deux points essentiels de revendications naguère portées par l’opposition: la limitation du mandant présidentiel à deux et le rétablissement du scrutin présidentiel au suffrage universel à deux tours.

Nouveaux blocages en vue

Il est sûr que lorsque le gouvernement va finalement accorder ces réformes, ces dernières vont poser la question juridique de leur application. Les conseillers du régime travailleraient sur cette option depuis longtemps. Les réformes allaient inaugurer une nouvelle république, mettant de facto les compteurs à zéro pour l’actuel président. Faure Gnassingbé s’il le souhaite pourraient donc à nouveau se présenter aux deux prochaines élections présidentielles, à la fin du mandat qu’il vient de commencer. De quoi faire jaser l’opposition politique et la société civile.

L’opposition n’est pas en position stratégique pour se préparer convenablement  à ces prochaines discussions. Elle est passablement éreintée, avec de profondes divisions entre les formations qui la composent. Autour du chef de file Jean-Pierre Fabre, la bataille autour de l’élection du 25 Avril ne crée pas les conditions d’une réflexion sérieuse sur ces questions.

Ce qui risque de se passer c’est que les adversaires du régime perdent le temps sur des questions futiles et ratent les grands rendez-vous qui devraient favoriser leur participations aux prochaines élections. L’implication de la communauté internationale n’est pas encore acquise.  Mais un dialogue intertogolais sans médiateur extérieur n’est pas envisageable dans le contexte actuel. Et avec la décomposition de la classe politique, on ne sait quelles seront les véritables parties au prochain dialogue et les revendications qu’elles vont porter chacune de son côté.

K. Agboglati

 

3466 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 266 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter