L’actualité vue par Le Temps du Togo

Les pharmaciens mobilisés contre l’usage excessif des antibiotiques

Les pharmaciens célèbrent leur semaine au Togo. Pour cette nouvelle…

Ouganda : Onze écoliers meurent dans l'incendie de leurs dortoirs

Onze jeunes garçons Ougandais ont été tués et 20 grièvement…

Il guettait les proches des patients pour voler leurs motos

Voleur de motos? Un présumé avait sa tactique unique pour…

Togo/Bénin : Négociation pour la délimitation de la frontière maritime

Le Togo et le Bénin négocient la délimitation consensuelle de…

Cameron : Libération de la journaliste anglophone Mimi Mefo

La journaliste anglophone camerounaise, Mimi Mefo, a été libérée samedi…

Tchad : Un an de prison ferme pour "séquestration" d'une mineure

L'époux de la jeune Hawariya, qui l'accusait de l'avoir séquestrée…

eSwatini : La fille du roi, ministre de l'Information du royaume

La fille du roi Mswati III de l'eSwatini, ancien Swaziland,…

Mobilisation pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées

L’Etat togolais mobilise ses partenaires pour la mise en œuvre…

Le Togo accueille un colloque international sur les plantes médicinales

Lomé abritera en décembre un colloque international sur les plantes…

Etude : Des chiens capables de diagnostiquer le paludisme

Des chiens spécialement formés pourraient diagnostiquer le paludisme en flairant…

Niels Högel, «l'infirmier du diable» accusé d'une centaine de meurtres

«Le pire meurtrier d'Allemagne depuis Hitler», «l'infirmier du diable», «le…

Tanzanie : Dar es Salaam appelle à dénoncer les homosexuels

Le gouverneur de Dar es Salaam et environs est en…

Guinée-équatoriale : Alfredo Okenve, a été arrêté et "roué de coups"

Un défenseur des droits humains équato-guinéen, Alfredo Okenve a été…

Gabon : la mouvance Anonymous a attaqué les sites officiels

Des hackers de la mouvance Anonymous ont revendiqué les attaques…

Indonésie : Un avion de Lion Air parti de Jakarta s'écrase…

Un appareil de la compagnie Lion Air a disparu des radars…

Liberia : Weah annonce la gratuité pour le premier cycle universitaire

Le président du Liberia, GeorgeLe président Georges Weah vient d’annoncer…

François Jeronimo Amorin J., héros de la lutte indépendantiste disparaît.

François Jeronimo Amorin Joao compte parmi les ardents militants ayant…

Canal+ condamnée pour un "éloge appuyé" du Togo

La chaîne française Canal+ a été condamnée par le CSA,…

Le Maroc teste son projet de télémédecine en zone rurale

Le Maroc a lancé, le 22 octobre 2018, la phase…

Raila Odinga nommé haut représentant de l'Union africaine

L’Union africaine nomme l’opposant kényan, Raila Odinga haut représentant de…

Arrestation pour contrefaçon de la quinine en RDC 

Deux responsables d'un des plus grands laboratoires pharmaceutiques en RDC…

Ethiopie : au moins 120 clous extraits de l'estomac d'un patient

Des médecins d'un hôpital de la capitale éthiopienne ont extrait…

Le Togo contre la criminalité faunique et floristique

L’autorité chargée de la protection de l’environnement et des ressources…

Médias/RDC : Cinq journalistes "enlevés" à Kinshasa

Cinq journalistes d'un tri-hebdomadaire paraissant à Kinshasa "enlevés" après la…

Le Togo communique sur l’organisme de sécurité sanitaire des aliments

Le Togo est en chantier pour créer un organisme de…

Vers l’interconnexion des douanes de cinq pays ouest-africains

Réunis à Lomé, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le…

Angola : Le président se réjouit d'avoir freiné la corruption

Le président angolais s'est réjoui des résultats obtenus sur le…

Appel aux bonnes pratiques dans le commerce café-cacao

A l’orée de la campagne de commercialisation du café-cacao, les…

Sierra Leone: le gouvernement annule un contrat avec la Chine

Le gouvernement sierra léonais résilie un contrat de 300 millions $…

L'ancien footballeur Bonaventure Kalou gagne la mairie de Vavoua

L'ancien international ivoirien Bonaventure Kalou a été élu maire de…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Togo, à la recherche de l’apaisement politique après la présidentielle litigieuse

L’élection présidentielle du 25 Avril fait désormais partie du passé. Même si du côté des opposants « participationnistes » on joue les prolongations en s’accrochant à un contentieux électoral officiellement vidé, au sein de la population on commence à se rendre à l’évidence. Faure Gnassingbé et son parti UNIR se sont arrogé un nouveau mandat de 5 ans à la tête du Togo. Du côté des observateurs avertis, on se demande par quel acte le régime va tenter de colmater les brèches à la suite de cette consultation électorale dont les conditions de déroulement ne sont pas exemptes de reproche.

Donner des gages d’ouverture

Il ne sera plus suffisant de faire entrer quelques opposants dans le futur gouvernement pour rassurer les Togolais sur la bonne volonté du pouvoir. On se rappelle, l’élection présidentielle a été organisée après l’échec du dialogue politique. Le gouvernement avait fait capoter les discussions sur les réformes indispensables à la crédibilité du processus politique, lorsque certains opposants avaient voulu imposer que ces réformes soient rétroactives, donc applicables au président en poste. UNIR avait rejeté cette prétention. Et maintenant que son champion a renouvelé son bail, ces mêmes réformes reviennent comme un leitmotiv dont le premier demandeur deviendrait le régime lui-même. L’ouverture attendue a déjà fait l’objet d’une promesse faite aux dirigeants de la CEDEAO. Il concerne deux points essentiels de revendications naguère portées par l’opposition: la limitation du mandant présidentiel à deux et le rétablissement du scrutin présidentiel au suffrage universel à deux tours.

Nouveaux blocages en vue

Il est sûr que lorsque le gouvernement va finalement accorder ces réformes, ces dernières vont poser la question juridique de leur application. Les conseillers du régime travailleraient sur cette option depuis longtemps. Les réformes allaient inaugurer une nouvelle république, mettant de facto les compteurs à zéro pour l’actuel président. Faure Gnassingbé s’il le souhaite pourraient donc à nouveau se présenter aux deux prochaines élections présidentielles, à la fin du mandat qu’il vient de commencer. De quoi faire jaser l’opposition politique et la société civile.

L’opposition n’est pas en position stratégique pour se préparer convenablement  à ces prochaines discussions. Elle est passablement éreintée, avec de profondes divisions entre les formations qui la composent. Autour du chef de file Jean-Pierre Fabre, la bataille autour de l’élection du 25 Avril ne crée pas les conditions d’une réflexion sérieuse sur ces questions.

Ce qui risque de se passer c’est que les adversaires du régime perdent le temps sur des questions futiles et ratent les grands rendez-vous qui devraient favoriser leur participations aux prochaines élections. L’implication de la communauté internationale n’est pas encore acquise.  Mais un dialogue intertogolais sans médiateur extérieur n’est pas envisageable dans le contexte actuel. Et avec la décomposition de la classe politique, on ne sait quelles seront les véritables parties au prochain dialogue et les revendications qu’elles vont porter chacune de son côté.

K. Agboglati

 

3644 Vues totales 6 Vues ce jour
(Visited 266 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter