L’actualité vue par Le Temps du Togo

RDC : Au moins 890 morts dans les violences à Yumbi

Au moins 890 personnes ont été tuées lors de violences…

Tchad: Des proches de la famille Déby éjectent une ministre

Au Tchad, la ministre des NTIC a été virée de…

Le Ghana souhaite canaliser les dérapages budgétaires

Le Ghana a annoncé la création de deux Conseils destinés…

Football : L’ancien international togolais, Aguzé Dotsé est décédé

La mauvaise nouvelle a été diffusée le 25 décembre 2018…

RDC : Arrêté et tabassé pour avoir couvert un meeting d'opposition

"Journaliste en danger" dénonce l'arrestation d'un journaliste qui a été…

Sénégal: Le groupe de presse Wal Fadjjri perd son fondateur

L’un des pionniers de la presse privée Sénégalaise, patron du…

Tennis : Nouvelles courts pour encourager la pratique de la discipline

Deux courts de tennis ainsi que des bâtiments administratifs et…

ONMT: Tous les médecins ne sont pas inscrits à l’ordre

L’Ordre national des médecins, ONMT, a organisé ses premières journées…

Un journaliste rwandais accusé de "terrorisme"

Un journaliste rwandais, pigiste pour le service local de la…

Eduquer à la paix par le dialogue inter religieux

Des acteurs communautaires ont échangé le 26 novembre à Sokodé…

Nigeria : Des programmes pour former les détenus dans les prisons

Les autorités des Services pénitentiaires au Nigéria (NPS) tentent de…

Le diocèse de Dapaong consacre trois nouveaux prêtres

Trois diacres du diocèse de Dapaong ont été ordonnés prêtres.…

Centrafrique : Un prêtre retrouvé calciné après les combats à Alindao

"On a retrouvé son corps, calciné", a déclaré l'abbé Mathieu…

Les pharmaciens mobilisés contre l’usage excessif des antibiotiques

Les pharmaciens célèbrent leur semaine au Togo. Pour cette nouvelle…

Ouganda : Onze écoliers meurent dans l'incendie de leurs dortoirs

Onze jeunes garçons Ougandais ont été tués et 20 grièvement…

Il guettait les proches des patients pour voler leurs motos

Voleur de motos? Un présumé avait sa tactique unique pour…

Togo/Bénin : Négociation pour la délimitation de la frontière maritime

Le Togo et le Bénin négocient la délimitation consensuelle de…

Cameron : Libération de la journaliste anglophone Mimi Mefo

La journaliste anglophone camerounaise, Mimi Mefo, a été libérée samedi…

Tchad : Un an de prison ferme pour "séquestration" d'une mineure

L'époux de la jeune Hawariya, qui l'accusait de l'avoir séquestrée…

eSwatini : La fille du roi, ministre de l'Information du royaume

La fille du roi Mswati III de l'eSwatini, ancien Swaziland,…

Mobilisation pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées

L’Etat togolais mobilise ses partenaires pour la mise en œuvre…

Le Togo accueille un colloque international sur les plantes médicinales

Lomé abritera en décembre un colloque international sur les plantes…

Etude : Des chiens capables de diagnostiquer le paludisme

Des chiens spécialement formés pourraient diagnostiquer le paludisme en flairant…

Niels Högel, «l'infirmier du diable» accusé d'une centaine de meurtres

«Le pire meurtrier d'Allemagne depuis Hitler», «l'infirmier du diable», «le…

Tanzanie : Dar es Salaam appelle à dénoncer les homosexuels

Le gouverneur de Dar es Salaam et environs est en…

Guinée-équatoriale : Alfredo Okenve, a été arrêté et "roué de coups"

Un défenseur des droits humains équato-guinéen, Alfredo Okenve a été…

Gabon : la mouvance Anonymous a attaqué les sites officiels

Des hackers de la mouvance Anonymous ont revendiqué les attaques…

Indonésie : Un avion de Lion Air parti de Jakarta s'écrase…

Un appareil de la compagnie Lion Air a disparu des radars…

Liberia : Weah annonce la gratuité pour le premier cycle universitaire

Le président du Liberia, GeorgeLe président Georges Weah vient d’annoncer…

François Jeronimo Amorin J., héros de la lutte indépendantiste disparaît.

François Jeronimo Amorin Joao compte parmi les ardents militants ayant…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Enlèvement des lycéennes nigérianes : Le gouvernement savait !

boko haram leadersIl a fallu que la semaine dernière des milliers de femmes nigérianes se mobilisent pour dénoncer la faiblesse du gouvernement fédéral face aux agissements du groupe islamistes Boko Haram et que cette action soit relayée au sein de la communauté internationale pour qu’Abuja commence à bouger. L’accusation que vient de porter l’association de défense des droits de l’homme Amnesty International contre l’armée nigériane ne manquera pas de faire des vagues.

Amnesty International accuse sans détour : l’armée nigériane avait été prévenue de l’attaque du groupe islamiste Boko Haram qui a mené, mi-avril, l’enlèvement de plus de 200 lycéennes. Le gouvernement n’a pris aucune mesure pour l’empêcher.

Dans un communiqué, l’organisation basée à Londres explique que « des témoignages accablants recueillis (…) révèlent que les forces de l’ordre nigérianes n’ont pas réagi aux avertissements qu’elles ont reçus à propos d’une possible attaque armée de Boko Haram contre le pensionnat du lycée public de Chibok ». LONG précise que si l’armée nigériane n’a rien fait, c’est par un manque cruel de moyens humains et matériels. Selon Amnesty International, les 17 soldats (des policiers en réalité, NDLR) basés à Chibok ont été dépassés par les assaillants. Ils ont donc dû battre en retraite et laisser les lycéennes à leur triste sort…

Le gouvernement de Goodluck Jonathan le président du Nigéria n’a pas encore réagi à cette accusation. Celle-ci vient pourtant s’ajouter à de nombreuses accusations qui faisaient état de complicités entre des généraux de l’armée nigériane et le groupe terroriste. Ces hauts gradés feraient affaire avec Boko Haram, dans des trafics d’armes notamment. Des offensives menées dans les Etats du Nord du Nigéria contre le mouvement depuis l’année dernière s’étaient soldées sans résultat.

On voit que le Nigéria n’avait pas mené une vraie lutte contre le groupe islamiste qui menace actuellement l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest. Ce pays est connu pour l’affairisme qui caractérise ses dirigeants, le niveau élevé de la corruption et le rôle obscur de l’armée, d’abord dans le Delta du Niger et maintenant au Nord face à la menace des tueurs qui prétendent agir au nom de l’islam.

Le président Goodluck Jonathan est sérieusement contesté dans son propre parti, alors qu’il tente de négocier un nouveau mandat à la tête du pays. Dans une déclaration faite à Abuja cette semaine, il a lancé un appel à la communauté internationale pour solliciter de l’aide en vue de faire face à la menace de Boko Haram. La situation actuelle n’augure rien de bon, à quelques mois de la tenue de l’élection présidentielle. Mais il est urgent que les autorités nigérianes commencent à faire le ménage à l’intérieur de leur forces de sécurité, car aucune armée venue d’ailleurs ne peut véritablement et durablement faire face à Boko Haram dont les racines sont dans la société nigériane.

K. Agboglati

1877 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 14 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter