L’actualité vue par Le Temps du Togo

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

Niger : Trois activistes société civile interdits de séjour à Agadez

Venus en séjour à Agadez, trois activistes nigériens, n’ont pu…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Enlèvement des lycéennes nigérianes : Le gouvernement savait !

boko haram leadersIl a fallu que la semaine dernière des milliers de femmes nigérianes se mobilisent pour dénoncer la faiblesse du gouvernement fédéral face aux agissements du groupe islamistes Boko Haram et que cette action soit relayée au sein de la communauté internationale pour qu’Abuja commence à bouger. L’accusation que vient de porter l’association de défense des droits de l’homme Amnesty International contre l’armée nigériane ne manquera pas de faire des vagues.

Amnesty International accuse sans détour : l’armée nigériane avait été prévenue de l’attaque du groupe islamiste Boko Haram qui a mené, mi-avril, l’enlèvement de plus de 200 lycéennes. Le gouvernement n’a pris aucune mesure pour l’empêcher.

Dans un communiqué, l’organisation basée à Londres explique que « des témoignages accablants recueillis (…) révèlent que les forces de l’ordre nigérianes n’ont pas réagi aux avertissements qu’elles ont reçus à propos d’une possible attaque armée de Boko Haram contre le pensionnat du lycée public de Chibok ». LONG précise que si l’armée nigériane n’a rien fait, c’est par un manque cruel de moyens humains et matériels. Selon Amnesty International, les 17 soldats (des policiers en réalité, NDLR) basés à Chibok ont été dépassés par les assaillants. Ils ont donc dû battre en retraite et laisser les lycéennes à leur triste sort…

Le gouvernement de Goodluck Jonathan le président du Nigéria n’a pas encore réagi à cette accusation. Celle-ci vient pourtant s’ajouter à de nombreuses accusations qui faisaient état de complicités entre des généraux de l’armée nigériane et le groupe terroriste. Ces hauts gradés feraient affaire avec Boko Haram, dans des trafics d’armes notamment. Des offensives menées dans les Etats du Nord du Nigéria contre le mouvement depuis l’année dernière s’étaient soldées sans résultat.

On voit que le Nigéria n’avait pas mené une vraie lutte contre le groupe islamiste qui menace actuellement l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest. Ce pays est connu pour l’affairisme qui caractérise ses dirigeants, le niveau élevé de la corruption et le rôle obscur de l’armée, d’abord dans le Delta du Niger et maintenant au Nord face à la menace des tueurs qui prétendent agir au nom de l’islam.

Le président Goodluck Jonathan est sérieusement contesté dans son propre parti, alors qu’il tente de négocier un nouveau mandat à la tête du pays. Dans une déclaration faite à Abuja cette semaine, il a lancé un appel à la communauté internationale pour solliciter de l’aide en vue de faire face à la menace de Boko Haram. La situation actuelle n’augure rien de bon, à quelques mois de la tenue de l’élection présidentielle. Mais il est urgent que les autorités nigérianes commencent à faire le ménage à l’intérieur de leur forces de sécurité, car aucune armée venue d’ailleurs ne peut véritablement et durablement faire face à Boko Haram dont les racines sont dans la société nigériane.

K. Agboglati

1603 Vues totales 4 Vues ce jour
(Visited 14 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter