Espagne : Arrêtée pour ne pas être restée à l’isolement

Des images de l’arrestation d’une jeune femme à la plage en Espagne font le tour du monde. A Saint-Sébastien, en pays basque espagnol, une jeune femme qui faisait du surf a été arrêtée par les forces de l’ordre.

Après avoir été testée positive au Covid-19, elle n’a pas respecté la quarantaine qui y est imposée. Elle a été arrêtée manu militari par deux policiers en combinaison de protection.

La scène s’est déroulée le 7 septembre à la mi-journée. Les autorités ont été prévenues qu’une femme ne respectant pas la quarantaine était en train de faire du surf sur la plage de la Zurriola. C’est la police de la communauté basque espagnole qui est intervenue. Plusieurs patrouilles étaient au rendez-vous. Certains des représentants des forces de l’ordre étaient vêtus de combinaisons de protections intégrales. A plusieurs reprises, ils ont demandé à la jeune femme de sortir de l’eau, mais elle a refusé de façon répétée. Toujours opposée aux autorités, elle a finalement été menottée et arrêtée pour “grave désobéissance”.

https://platform.twitter.com/embed/index.html?dnt=false&embedId=twitter-widget-0&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1302951657878282242&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Ffr.yahoo.com%2Ffinance%2Factualites%2Fspectaculaire-arrestation-dune-surfeuse-rompu-122733626.html&theme=light&widgetsVersion=219d021%3A1598982042171&width=550px https://platform.twitter.com/embed/index.html?dnt=false&embedId=twitter-widget-1&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1303020755903488001&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Ffr.yahoo.com%2Ffinance%2Factualites%2Fspectaculaire-arrestation-dune-surfeuse-rompu-122733626.html&theme=light&widgetsVersion=219d021%3A1598982042171&width=550px Emmenée au poste de police, la surfeuse qui travaille comme secouriste sur une plage voisine a ensuite été libérée quelques heures plus tard. Ce sont ses collègues qui auraient prévenu les autorités. Après son test positif, elle devait normalement rester en arrêt médical chez elle. Elle pourrait aussi être poursuivie pour menace à la santé publique. Les autorités basques n’ont toutefois pas encore précisé les poursuites qui pourraient être engagées contre la surfeuse. Le même jour, l’Espagne franchissait le cap des 500.000 cas de coronavirus et fait face à une seconde vague de coronavirus. Selon l’institut Johns-Hopkins, au moins 29.516 personnes sont mortes dans le pays depuis le début de l’épidémie.

Avatar
A propos Emilie ORONG 944 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire