La Zambie fait la chasse aux étudiantes « à moitié nues »

La Zambie ne donne pas de l’espace aux violeurs des mœurs. Désormais les étudiantes « à moitié nues » ne seront plus les bienvenues dans les universités.

La plus importante université de la Zambie a exigé de ses étudiantes de ne plus se présenter « à moitié nues » dans la bibliothèque, sous prétexte que leur tenue « perturbe » leurs camarades masculins. « Nous avons appris que des étudiantes sont à moitié nues quand elles viennent à la bibliothèque, c’est une situation qui perturbe les étudiants », a expliqué la direction de l’Université de Lusaka dans une note. « Nous demandons par conséquent aux étudiantes de s’habiller pudiquement quand elles utilisent nos locaux », a demandé l’université de Zambie, qui accueille quelque 35.000 étudiants sur le campus de la capitale.

Cette décision est largement commentée sur le campus. « Ce qui se passe dans la bibliothèque n’est pas acceptable pour une nation chrétienne. Des étudiantes viennent avec des jupes très très courtes et les seins à l’air », a dénoncé une étudiante. « Qu’ils mettent en place un code vestimentaire, non seulement à la bibliothèque mais aussi pour les cours », a exhorté une autre étudiante, jugeant « inacceptable la façon dont s’habillent la plupart des filles ». La Zambie est un bastion conservateur notoire d’Afrique australe.

Le Temps avec AFP

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 894 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire