Menacé de Rapatriement, un Togolais se suicide au Canada

Le triste événement est survenu le 30 Mars 2016 à Montréal. Norbert Kangni Dometo Gbedessi, 45 ans s’est pendu dans des conditions non encore élucidées. Il était arrivé dans ce pays d’Amérique du Nord le 28 Février 2016, en compagnie de sa femme et de leurs deux enfants, âgés respectivement de 6 et 8 ans. L’association « Communauté Togolaise du Canada » (CTC) qui a donné la nouvelle a lancé un appel à contribution afin de mobiliser des fonds pour permettre la levée et le rapatriement du corps du défunt au pays.

D’après nos informations, le sieur Gbedessi qui travaillait dans une banque à Lomé a décidé d’aller vivre en occident. Avant de quitter le pays, il aurait vendu tous ses biens y compris la maison qu’il possédait. D’après un de ses voisins, « il s’est fait établir les papiers du voyage au Bénin ». Et c’est à partir de Cotonou que la famille aurait voyagé à la fin du mois de février. Arrivés au Canada, l’ensemble de la famille aurait été arrêtée pour « détention de faux papiers ». Ils étaient sur le point d’être rapatriés.

Visiblement Norbert Gbedessi s’est donné la mort, pour éviter la honte du retour forcé au pays, alors qu’il avait tout abandonné en quittant le pays. Un douloureux événement qui secoue la diaspora togolaise au Canada et les proches de la famille au Togo.

Un culte pour le repos de l’âme du disparu a été célébré à l’église protestante d’Avédji, Lomé, ce 7 Avril…

Joséphine Bawa

Avatar
A propos Rédaction Le Temps 833 Articles
La Rédaction Le Temps. Une équipe dévouée de journalistes professionnels. Depuis 1999, nous servons à nos lecteurs des informations et analyses de qualités. Notre ligne éditoriale est conforme aux intérêts supérieurs du Togo. Contact: togoletemps@gmail.com/admin@letempstg.com

Laisser un commentaire