L’actualité vue par Le Temps du Togo

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

Niger : Trois activistes société civile interdits de séjour à Agadez

Venus en séjour à Agadez, trois activistes nigériens, n’ont pu…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Médiation de la crise togolaise: Nul ne peut être joueur et arbitre en même temps

Une réflexion du Prof Ayayi Togoata APEDO-AMAH, Ecrivain, Enseignant-Chercheur

Quelques personnes éclairées ont déjà attiré l’attention des Togolais sur l’arnaque du pouvoir et de certains réseaux mafieux, qui consiste à vouloir imposer des sbires de la dictature comme médiateurs aux éventuelles négociations entre les ennemis du peuple et l’opposition.

Tout observateur avisé constate que, depuis un certain temps, des médias internationaux corrompus et les réseaux criminels qui les font vivre, s’amusent à préparer les esprits de la population et surtout de l’opposition démocratique, en faisant circuler, avec insistance, des noms de médiateurs. Or il se fait que ces individus sans foi ni loi, que l’on veut nous imposer, sont des partisans de la dictature en rupture de ban.

Si ces tristes sires se sont fâchés avec leur mentor pour quelques magouilles ou des règlements de comptes, cela ne signifie pas qu’ils ont rompu avec le système dictatorial. Quand on s’est lavé les mains avec le sang du peuple, on ne peut prétendre défendre ce même peuple. Un adage de chez nous dit que:  » Celui qui a fait des libations pour la mort, ne peut faire des libations pour la vie ». C’est l’évidence même. Autant demander au dictateur de service de jouer le rôle de médiateur.

Les partis qui se sont regroupés pour défendre la cause du peuple, doivent se montrer très vigilants face aux ruses des médiocres. Ils doivent rappeler au tyranneau Gnassingbé que dans les situations révolutionnaires, se font face frontalement deux camps irréconciliables: le peuple et les ennemis du peuple. C’est une bipolarisation politique radicale qui ne tolère pas de partis centristes intermédiaires. On est pour ou contre le peuple. Ceux qui veulent s’asseoir entre deux chaises, auront forcément le milieu du cul dans le vide. C’est le propre des opportunistes.

C’est dire que nul ne peut discuter au nom du peuple s’il n’appartient au groupe des 14. Si des individus et des organisations politiques ou de la société civile veulent participer aux négociations, ils doivent rejoindre le camp du Rpt/Urine ou le camp des 14 pour dispenser leurs conseils. Il ne s’agit pas d’un dîner de gala où chacun s’invite pour aller bouffer. On parle même de quelques centaines d’organisations obscures, à la solde du régime, qui n’existent que sur le papier, qui voudraient s’inviter aux négociations comme s’il s’agissait d’un jeu! Quel scandale! C’est le sort de notre peuple qui est en jeu. Pas celui de leur ventre. Diantre !

Nous refusons la négociation pour la négociation. Nos représentants doivent placer la barre très haut. Le départ du dictateur voire sa reddition sont les seuls sujets qui doivent être débattus. Tout autre sujet lui servirait à jouer les prolongations en attendant la démobilisation du peuple qui occupe la rue. Le Rpt/Punir et son chef n’attendent que cette démobilisation. Ils en rêvent toutes les nuits. Ils sont terrorisés et ne cessent de se demander :  » Et si le régime tombait ?  »

Toute erreur de l’opposition remettrait en cause le rapport de forces en faveur du peuple. Méfions-nous de certains chefs d’État de la CEDEAO qui ont le même parcours antidémocratique que Faure Gnassingbé à l’instar de Alpha Condé de Guinée qui est parvenu au pouvoir par la tricherie et le tribalisme. Il réprime sauvagement l’opposition guinéenne tous les jours. Quant à Nana Akuffo-Addo, le président ghanéen, il fait systématiquement matraquer les manifestations de soutien au peuple togolais à Accra. Si les peuples frères de la sous-région sont avec les Togolais, les présidents, à quelques rares exceptions près, sont contre nous. Solidarité des dictateurs oblige.
Notre vigilance ne doit faiblir en aucun cas.

Ayayi Togoata APEDO-AMAH

3322 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 58 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter