L’actualité vue par Le Temps du Togo

Revenus des diamants: Le parlement Zimbabwéen écoutera Mugabe

L'ancien président zimbabwéen Robert Mugabe est cité à comparaître devant…

L'Allemagne inaugure un centre communautaire environnemental à Fokpo

L’Allemagne a inauguré un centre communautaire environnemental à Fokpo (25…

Le roi du Swaziland rebaptise son pays "eSwatini"

Le roi du Swaziland a annoncé que son pays changeait…

Justice : Quinze ans de réclusion pour le pédophile Afo Soulé

Le sieur Afo Soulé a été condamné le 13 avril…

Vol du bâton de cérémonie du Sénat nigérian

Le bâton de cérémonie, sans lequel le Sénat du Nigeria…

Bénin : le titre foncier désormais délivré en 4 mois

Le Bénin promet de délivrer désormais le titre foncier dans…

Accident de circulation : le club Koroki frôle la catastrophe

Le bus du club de Koroki Métété de Tchamba a…

eSINTAX : Le contribuable burkinabè paie ses impôts sur Internet

Depuis le 12 avril 2018, le portail de télé-déclaration et…

CCIT: les entreprises déplorent la détérioration des affaires

La crise politique togolaise a des impacts négatifs sur les…

RER : Une voyageuse, happée, perd un morceau de fesse

L’accident s’est déroulé au terminus d’une ligne RER en France.…

Lacs : mobilisation en vue à l’approche de la saison pluvieuse

L’Agence Nationale de la Protection Civile alerte autorités et populations…

L'Ouganda envisage d'accueillir des migrants africains expulsés d'Israël

Cinq cent migrants érythréens et soudanais expulsés d’Israël pourraient trouver…

Quatre partisans de Katumbi en prison pour "injures" à Kabila

Quatre partisans de l'opposant RDCongolais Moïse Katumbi ont été placés…

Le Parlement interrogera Mugabe sur les revenus des diamants

Le Parlement du Zimbabwe veut convoquer l'ancien président, Mugabe, pour…

Comores : Deux ex-présidents soupçonnés de vente de passeports

Une enquête parlementaire aux Comores incrimine deux anciens présidents soupçonnés…

Nigeria : Buhari annonce qu’il briguera de nouveau en 2019

L’actuel président nigérian Muhammadu Buhari se lance à la conquête…

RDC : Un prêtre catholique tué par des miliciens dans l'Est

Un prêtre catholique a été tué dimanche après avoir dit…

Ouganda : le gouvernement va taxer les utilisateurs de réseaux sociaux

Les utilisateurs ougandais des réseaux sociaux WhatsApp, Facebook, Twitter, Skype…

RDC : Séoul émet des doutes contre la "machine à voter"

La Corée du Sud a officiellement mis en garde mardi…

Exécutions extrajudiciaires au Mali : Amnesty appelle à enquêter

Amnesty International  en appelle aux autorités maliennes en vue de…

Décès de Winnie Mandela en Afrique du Sud

Winnie Mandela, l'ex-épouse de l'ancien président sud-africain Nelson Mandela, est…

Célestin Ngango, prêtre congolais kidnappé après la messe de Pâques

L’information est donnée lundi par une ONG de défense des…

Lutte contre le paludisme au Togo : progrès dans la riposte

Selon les résultats d’une enquête réalisée au dernier trimestre de…

Don du Japon pour renforcer l’assainissement du Grand Lomé

Douze camions bennes vont s’ajouter au parc automobile de l'ANASAP…

Sondages en RDC : Victoire des opposants face aux pro-Kabila

Des sondages en RDC prédisent que l'opposition remporterait l'élection présidentielle…

Vives critiques après l'agression du journaliste mozambicain Ericino de Salema

Un journaliste mozambicain, Ericino de Salema, brièvement enlevé et roué…

Combat contre la chenille légionnaire d’automne du maïs

Des acteurs de l’agriculture harmonisent des stratégies dans le cadre…

Foncier/Burkina : Préavis d’une nouvelle marche de la société civile

La société civile burkinabè veut marcher pour dénoncer le pillage…

Dany Ayida: "sauter le verrou ethnique pour démocratiser les institutions"

L’expert togolais en gouvernance, Dany Ayida, fait un pied de…

Le journaliste Seif Kousmate expulsé de Mauritanie pour un reportage

Le photojournaliste franco-marocain, Seif Kousmate, en reportage sur l’esclavage, a…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Faure Gnassingbé aurait donné 5 milliards à Manuel Valls

Lors de son passage à Lomé, Faure Gnassingbé aurait offert 5 milliards CFA à Manuel Valls pour le soutenir dans le cadre de sa campagne électorale.

Dans un communiqué rendu publique ce mardi et destiné à soutenir la grève de trois jours des enseignants, le Parti des travailleurs accuse le président Faure Gnassingbé d’avoir donné une valise de 5 milliards CFA à l’ancien Premier ministre  français.

Manuel Valls et la malette de la Françafrique

Cette somme destinée à soutenir le Premier ministre Manuel Valls pour sa candidature à la primaire socialiste puis à la présidentielle 2017.

«C’est ainsi que des révélations de sources proches du régime, émanant de personnalités elles-mêmes écœurées par l’incroyable cynisme de Faure Gnassingbé à l’endroit de son propre peuple, indiquent que, lors de son voyage officiel de fin 2016 au Togo, Manuel Valls, alors qu’il était encore Chef du gouvernement français, aurait reçu un « cadeau » de 5 milliards de F CFA pour sa campagne en France en vue de l’élection présidentielle de 2017 dans laquelle il envisageait de s’engager », selon le communiqué du Parti des Travailleurs.

C’est fort de cette « manne » que l’ex Premier ministre français a fait pression pour le retrait de l’actuel locataire de l’Elysée de la course à la présidentielle française.

Détournements de fonds

Selon Monsieur Claude Ameganvi, il s’agit d’un vrai détournement de fonds car c’est en prévision de ce soutien à M. Manuel Valls que Faure Gnassingbé a fait voter par l’Assemblée nationale un collectif budgétaire de 10 milliards CFA soit disant pour paiement de cinq hélicoptères dans le cadre de la «Conférence de la sécurité sur la navigation maritime».

Des hélicoptères introuvables, d’après le Parti des Travailleurs, car « n’ayant jamais été achetés ».

Pays livré à l’étranger

A côté de ce détournement, le gouvernement aurait totalement livré le pays à l’étranger en gageant des biens publics. Voici comment le communiqué détaille ces ventes déguisées de biens publics :

Plus révoltant et aussi incroyable que cella puisse paraître, l’irresponsabilité et la gloutonnerie des membres du régime de Faure EYADEMA-GNASSINGBE les ont conduit à contracter – comme son représentant a dû l’avouer lors de la discussion sur le Collectif budgétaire, gestion 2016 – des prêts dénommés Sukuk d’un montant total de 156 milliards de F CFA auprès de certaines banques islamiques sur la période 2016-2026 en gageant des biens publics.

 

 

Il s’agit des bâtiments suivants : le site de la Foire Togo 2000, le Commissariat général de l’OTR et son Commissariat des Impôts, le siège de Togo Télécom, le Garage central, le Ministère des Travaux publics, l’UTB, le siège de la LONATO, la CENI, le Ministère du Commerce, le siège de la SAZOF et la SAZOF-Zone portuaire.

 

 

Il n’y a aucun doute que ces prêts, contractés dans l’opacité la plus totale et hors de tout contrôle par les institutions nationales de régulation du fonctionnement de l’Etat, ne s’inscrivent dans aucune logique rationnelle de développement comme celle des infrastructures et besoins scolaires, selon le même communiqué.

 

Assez d’argent pour satisfaire les enseignants

En conclusion, selon le Parti des Travailleurs, sans la « gloutonnerie » du régime, on pourrait satisfaire les revendications des enseignants et construire des infrastructures sociales.

Difficile dans ce cas d’avancer le manque d’argent pour justifier la non-satisfaction des enseignants. Par conséquent, le Parti des Travailleurs soutient les enseignants et demande au peuple togolais de leur apporter son appui.

8451 Vues totales 4 Vues ce jour
(Visited 7 243 times, 2 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter