Mali : Soumaïla Cissé, le principal opposant enlevé en pleine zone djihadiste

Le chef de l’opposition Soumaïla Cissé a disparu le 25 mars dernier alors qu’il était en campagne électorale dans le centre du pays pour les législatives.

Un fait troublant et inédit vient de se produire au Mali. Alors qu’il était en campagne pour les législatives, le chef de l’opposition Soumaïlé Cissé, plusieurs fois candidat à la présidentielle, a disparu.

Les événements se sont déroulés hier mercredi 25 mars dans le centre du pays, dans la circonscription de Niafunké. La zone dans laquelle a disparu Soumaïla Cissé, dans la région de Tombouctou, est un secteur où opèrent des djihadistes affiliés à Al-Qaida

« Toutes les dispositions pratiques sont prises », pour le retrouver, d’après un communiqué du gouvernement d’Ibrahim Boubacar Keïta.

L’enlèvement d’une personnalité de premier plan dans ce pays en proie au séparatisme teinté de djihadisme au Nord, au djihadisme et un irrédentisme peul au centre depuis les années 2012. C’est un coup dur pour le président IBK, illustration parfaite d’un Mali en pleine déliquescence et de son pouvoir en plein délitement.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 903 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire